France: «Notre République»?

Social-chauvinisme et capitulation à l'islamophobie par la Gauche

Par Michael Pröbsting, Secrétaire international de la Courant communiste révolutionnaire internationale (CCRI/RCIT), 2 novembre 2020,  www.thecommunists.net

 

Contenu

 

Introduction

PCF stalinien : Défendre « notre République » contre « fasciste islamiste » ?

Jean-Luc Mélenchon: un autre «Gardien de la République»… et défenseur des crimes de Poutine

NPA, A&R, GMI : Ils mobilisent pour le provocateur raciste Samuel Paty

Une question de « liberté d’expression » ?

Marxisme et religion

L'islamophobie et l'aristocratisme impérialiste de gauche

La nécessité de rompre avec le marais centriste

 


Introduction

 

 

 

La propagande haineuse islamophobe du gouvernement Macron a provoqué l'indignation mondiale et une vaste campagne de boycott des produits français dans les pays musulmans. Comme nous l’avons expliqué dans nos déclarations récemment publiées, la CCRI/RCIT - tout en s’opposant aux attaques terroristes contre des civils innocents - dénonce la campagne raciste de Macron contre le soi-disant «islam extrémiste» et est en pleine solidarité avec les migrants musulmans en France. Par conséquent, nous soutenons fermement les actions de protestation légitimes contre la France impérialiste et islamophobe. (1)

 

La campagne anti-musulmane de Macron a également fortement affecté la soi-disant «gauche» en France, à savoir les partis sociaux-démocrates et staliniens, les organisations «trotskystes», etc. Plus précisément, elle a révélé la mentalité social-chauvine profondément ancrée dans les grands secteurs de la gauche et leurs relations étroites avec la République française. (1)

 

Comme nous l'avons montré dans des documents publiés après l'attaque du magazine raciste Charlie Hebdo en janvier 2015, la «gauche» en France - à l'instar de nombreux autres pays d'Europe occidentale, d'Amérique du Nord ainsi que de Russie - s'adapte à l'islamophobie bourgeoise parce qu'elle est profondément intégré dans le système politique et idéologique de l'impérialisme.(2) La campagne islamophobe de Macron - exploitant le meurtre par vengeance du provocateur raciste Samuel Paty comme prétexte - a de nouveau mis en évidence ces caractéristiques.

 

 

 

PCF stalinien: Défendre «notre République» contre le «fascisme islamiste»?

 

 

 

Il n’est pas particulièrement surprenant de voir le Parti communiste français-PCF stalinien se joindre de tout cœur à la croisade de Macron contre le monde musulman. Ce parti - «communiste» en paroles mais social-impérialiste en actes - a une longue et honteuse histoire au service de la classe dirigeante contre les opprimés. Dans les années 1930 et plus tard, il a défendu l'occupation coloniale de l'Algérie. Il a servi dans le gouvernement Jospin qui a mené des guerres impérialistes contre la Serbie (1999) et l'Afghanistan (2001). (3) Plus récemment, en janvier 2015, il a refusé de s'opposer à l'envoi de forces françaises en Irak.(4) En outre, il a une longue tradition de soutien au contrôle de l'immigration impérialiste et de commettre des actes hostiles contre les migrants.(5)

 

Bien sûr, les staliniens tentent d'étouffer le tonnerre des canons avec leurs chants baveux d'amour et de paix. Mais les canons sont plus forts que les chansons et les actes des staliniens racontent une autre histoire que leurs paroles.

 

Ce n'est pas toujours le cas. Comme nous l'avons souligné dans des travaux antérieurs, le PCF a adopté une position anti-impérialiste cohérente dans les premières années de son existence au début des années 1920. C'était l'époque où Lénine et Trotsky dirigeaient l'Internationale communiste avant que Staline et sa bureaucratie parasite éliminent les principes marxistes de l'internationalisme révolutionnaire et de l'anti-impérialisme. Par exemple, le PCF a mené une campagne résolue d'activités de solidarité en soutien à la lutte des Berbères riffiens au début des années 1920. Ce peuple s'est battu, sous la direction de l'islamiste petit-bourgeois Abd el-Krim, contre les impérialistes espagnols et français et a tenté de chasser ces occupants de son pays. Le PCF a mené une campagne militante anticoloniale en solidarité avec les Riffiens qui a même inclus une grève générale le 12 octobre 1925. Dans sa propagande et son agitation, le PCF a publiquement exprimé son soutien à la lutte des Riffiens jusqu'à ce que «le sol marocain soit complètement libéré» des impérialistes espagnols et français. (6)

 

Jaques Doriot, alors dirigeant du PCF, déclara ouvertement au parlement en juin 1925: "Si nous étions au pouvoir, nous mettrions fin immédiatement à l'occupation française des colonies." Interrompu par le député social-démocrate Pierre Renaudel, défenseur «de gauche» de l'impérialisme français, avec une question de savoir s'il avait bien entendu, Doriot rétorqua: «Nous arriverons au pouvoir par la révolution. Ce sera une dictature prolétarienne. Nous proclamerons l'indépendance des colonies, l'Algérie, Madagascar, et toutes les colonies auront le libre choix quant à leur forme de gouvernement." (7)

 

Les communistes ont adopté une ligne similaire lors du soulèvement du peuple syrien contre les occupants français au cours de ces années. Dans un Manifeste publié en mai 1924, l'Internationale communiste déclarait: «L'Internationale communiste ne se borne pas à condamner les actions de l'impérialisme français en Syrie comme une violation du droit à l'autodétermination nationale. Il appelle le prolétariat français à mener une lutte énergique contre l'instigateur de la guerre, l'impérialisme. (…) L'Internationale communiste, y compris sa section française, se tient aux côtés des Syriens ... dans tout ce qu'ils peuvent faire pour éviter le joug détesté de l'impérialisme le plus coupable du monde aujourd'hui, l'impérialisme de Poincaré, Millerand, le Comité des Forges, et la finance française. (…) Paysans syriens et ouvriers français forment, peut-être inconsciemment, un front uni anti-impérialiste. Ce sera la tâche de l'Internationale communiste et de sa section française de faire prendre conscience à tous de l'unité de ce front. » (8)

 

Cependant, cela fait longtemps et les «communistes» d’aujourd’hui sont autant communistes que le clergé catholique est célibataire. L’appel aux armes de Macron contre l’islam a rappelé aux dirigeants du PCF - s’ils avaient besoin d’un rappel - que leur place est du côté de «notre République», c’est-à-dire de l’État impérialiste. Cette sainte institution doit être défendue - pas de si, pas de mais - contre les «terroristes». Et ces «musulmans arriérés» qui ne se mettent pas à genoux devant les mastodontes des «valeurs fondamentales de la République» doivent faire connaissance avec la police, les juges et les gardiens de prison de la République.

 

«Le terrorisme islamiste vient de nous rappeler qu'il mène une guerre constante contre les valeurs fondamentales de la République: la séparation intransigeante des religions et de l'État; la laïcité qui garantit la liberté de conscience et de critique; la liberté d'expression, de création et le droit de critiquer toute religion; l'égalité entre des citoyens qui ne doivent pas être distingués par leurs origines, leurs religions ou leurs convictions personnelles. Ce terrorisme islamiste a un objectif: semer la terreur sur tout le monde, attaquer la démocratie et les écoles publiques. (…) Comme le démontre l'attaque de Conflans-Sainte-Honorine, ce terrorisme s'appuie sur des réseaux se revendiquant d'islamisme politique, qui se prétend sans rapport avec le djihadisme, mais dont la propagande le nourrit. Cette menace doit être combattue sans réserve. (…) Ceux qui ont soutenu ou contribué à l'assassinat de Samuel Paty doivent être identifiés et traduits en justice sans délai. Prédicateurs de haine, fanatiques qui appellent au meurtre, les djihadistes doivent être poursuivis, mis hors de danger, sévèrement condamnés. (…) Il faut donner les moyens aux pouvoirs publics, aux services de renseignement, à la police et à la justice pour contrecarrer les campagnes de haine, comme celle contre Samuel Paty jusqu'à son assassinat. »(9)

 

En conséquence, le PCF - et d’autres bureaucrates du parti réformiste et des syndicats - se sont joints aux membres du gouvernement de Macron lors de la cérémonie officielle du 18 octobre. (10) Là, ils ont salué conjointement Samuel Paty qui - selon Macron (et ses amies staliniens) - est un «héros tranquille» qui «incarne la République» mais qui est un provocateur raciste aux yeux de 1,5 milliard de musulmans et de tous les démocrates authentiques. et les socialistes du monde entier. (11)

 

 

 

Jean-Luc Mélenchon: un autre «Gardien de la République»… et défenseur des crimes de Poutine

 

 

 

Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise devenu le principal parti de «gauche» en France, partage la position du PCF sur l’actualité en France. Cela n'est guère surprenant puisque Mélenchon et les staliniens ont formé un bloc électoral commun pendant de nombreuses années avant avant qu'ils se battent les uns avec les autres sur les postes de direction.

 

Cependant, Mélenchon a ajouté une note chauvine particulière. Il a utilisé l’origine tchétchène d’Abdoullakh Anzorov, l agresseur de Paty, pour lancer une attaque dégoûtante. Il a déclaré: «Face au terrorisme islamiste, il faut répondre très précisément. Il y a un problème très clair avec la communauté tchétchène en France. Les Tchétchènes qui sont actifs dans l'islam politique sur les réseaux sociaux doivent être trouvés et expulsés. »

 

Il a également déclaré: «Nous avons affaire à des fous et des assassins qui commettent des actes de terrorisme islamiste qui ternissent leur religion et pourrissent nos vies (…) Et nous devons aussi nous interroger sur ce qui se passe avec les Tchétchènes en France, car nous avons accueilli [en France ] Tchétchènes partisans d'une guerre civile religieuse. [Et] c'est la deuxième fois que nous traitons avec des individus liés à cette communauté. La première fois, ils ont envoyé 150 [personnes] pour terroriser une ville; la deuxième fois, on coupe la tête d'un enseignant (…) il faut se demander ce qu'ils font. » (12)

 

C'est une déclaration honteuse qui révèle la nature profondément pro-impérialiste et social-chauviniste de Mélenchon et de ses compagnons à la direction de la LFI. Les guerres tchétchènes en 1994-96 et 1999-2009 n'étaient pas des «guerres civiles religieuses» mais des luttes de libération nationale, le peuple tchétchène ayant été brutalement réprimé pendant de nombreuses décennies par la Russie. Ils se sont battus héroïquement pour un État indépendant, mais ont finalement été vaincus par l'impérialisme russe avec les méthodes les plus barbares et de lourdes pertes parmi sa propre armée. On estime que les deux guerres ont entraîné la mort de centaines de milliers de Tchétchènes (sur une population totale de Tchétchénie d'un peu plus d'un million de personnes!) Et le déplacement de la majorité de la population! (13) Aujourd'hui, la Tchétchénie est un camp de prisonniers gardé par le boucher Kadyrov, un fidèle serviteur de Poutine. (14)

 

Tout aussi honteux, Mélenchon soutient la campagne de haine contre la communauté des migrants tchétchènes, instrument bien connu de la classe dirigeante - non seulement en France mais dans toute l'Europe. «Les Tchétchènes ne savent pas comment se comporter» - tel est le canon bien connu du chauvinisme européen.

 

Tout cela n’est pas particulièrement surprenant puisque Mélenchon est bien connu pour ses sympathies pour Poutine et son soutien à l’intervention militaire de la Russie en Syrie en 2015 qui a sauvé le tyran Assad du renversement par le soulèvement populaire. (15)

 

 

 

NPA, A&R, GMI : Ils mobilisent pour le provocateur raciste Samuel Paty

 

 

 

Des forces plus petites, plus de gauche en France ne vont pas aussi loin. Diverses organisations «trotskystes» ont (à juste titre) refusé de rejoindre les ministres de Macon lors de l’événement du 18 octobre. En outre, ils ont également dénoncé la rhétorique islamophobe du gouvernement.

 

Cependant, ces centristes - «révolutionnaires» en paroles et serviteurs de l’opportunisme en actes - ne parviennent pas à s’opposer systématiquement à la campagne de Macron ni même à en comprendre la nature même. Dans un communiqué, le Nouveau Parti Anticapitaliste partageait la sympathie du public avec le provocateur raciste Paty: «Le NPA a appris avec effroi, vendredi 16 octobre, l’assassinat par décapitation de Samuel Paty, enseignant dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine. Toutes nos pensées se sont tournées vers sa famille, ses amiEs, ses élèves et ses collègues, et plus largement vers l’ensemble des personnels de l’éducation, évidemment ébranlés par ce crime atroce. Le NPA condamne cet acte honteux. (…) Nous exprimons notre totale solidarité avec les parents, amis et collègues de Samuel Paty, et plus généralement avec tous les éducateurs qui ont été touchés par cet assassinat. Le NPA s'associera à des initiatives pour exprimer notre deuil, notre colère et notre solidarité à la suite de cette tragédie » (16)

 

La direction du NPA - dont le noyau fait partie de la «Quatrième Internationale» dans la tradition de Pablo et Mandel - n'est pas la seule à adopter une telle approche. (17) Anticapitalisme & Revolution, une courant d'opposition de gauche au sein du NPA (qui constitue - avec des co-penseurs aux États-Unis, en Espagne et en Grèce - une tendance d'opposition internationale au sein de l'internationale mandéliste) a fondamentalement la même position. «Samuel Paty a été victime d'un acte ignoble et nous voulons exprimer notre douleur et notre colère ici. Ceux qui commettent ou revendiquent cet assassinat au nom du l’intégrisme sont des bandes réactionnaires, des ennemis qu’il faut combattre. Nous invitons l’ensemble des syndicats, des enseignants et enseignantes à se réunir en assemblées générales, même en cette période de congés scolaire, pour organiser eux-mêmes les hommages et réactions à l’assassinat de Samuel Paty.. » (18)

 

Un autre petit groupe, le Groupe Marxiste Internationaliste (qui est la force motrice de la CoReP), partage la même approche. Dans une déclaration intitulée «Contre le fascisme islamiste organisé!», Ce groupe affirme que Paty a été tué «pour avoir proposé à ses élèves de quatrième de réfléchir à la liberté d’expression autour de caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Nous condamnons ce meurtre immonde et exprimons notre totale solidarité avec les proches et les collègues de Samuel Paty » (19) Le langage cynique de cette déclaration est caractéristique de l'arrogance social-impérialiste de ces personnes qui décrivent quelque chose de profondément offensant 1,5 milliard de personnes comme un effort pour amener les jeunes à «réfléchir à la liberté d'expression dans le contexte des caricatures de Charlie Hebdo sur Mohamed ”!

 

Les citations de ces trois organisations démontrent que la plupart de la gauche française considère Paty comme une victime innocente qui n'a rien fait de mal. Mais Paty n'était pas un «bon gars». C'est quelqu'un qui a diffusé les caricatures racistes de Charlie Hebdo qui sont profondément insultantes et dénigrantes pour tous les musulmans. Il a exploité sa position d'enseignant pour humilier de jeunes élèves musulmans. Oui, nous nous opposons à son assassinat car il n'a fourni au gouvernement qu'un prétexte à une vague de répression contre les migrants musulmans. Mais cela ne fait pas de Paty l'un des nôtres. Non, il était l'un d'entre eux, un fidèle serviteur de la classe dirigeante et son discours de haine typique de Charlie Hebdo!

 

En se joignant au chœur public de sympathie pour Paty, le centrisme français envoie un message clair au monde musulman: «vrai ou faux, c'est mon pays» pour reprendre l'expression britannique. «Nous considérons Paty et ses actes racistes comme l'un de nous. Vous, les musulmans, vous ne comprenez pas cela parce que vous êtes en arrière. Par conséquent, vous ne nous appartenez pas." Le lecteur doit se demander: pourquoi ces «trotskystes» n'envoient-ils pas des messages de condoléances aux amis et aux familles des centaines et des milliers de Maliens tués par les forces d'occupation françaises et leurs alliés locaux ces dernières années?! La réponse est simple: ils se sentent beaucoup plus proches du professeur raciste français que des «étrangers» africains tués par la Légion étrangère française!

 

 

 

Une question de «liberté d'expression»?

 

 

 

Nous ne nions pas que le NPA, A&R, GMI et d'autres organisations soient sincères dans leurs déclarations. Ils considèrent vraiment Paty comme une victime innocente qui n'a rien fait de mal. Ils le font parce que pour eux, insulter et humilier les musulmans, c'est bien, cela fait partie de leur soi-disant «liberté d'expression». En effet, comme Macron, le PCF et Mélenchon et les pseudo-trotskystes présentent la question comme une question de « liberté d’expression ».

 

Telle que le NPA écrit: «Quelles que soient les conclusions de l'enquête, rien ne peut justifier un tel assassinat. Nous maintenons notre attachement indéfectible à la liberté d'expression et à la liberté éducative des enseignants. » De même, A&R a expliqué leur appel à «des assemblées générales pour organiser des hommages et des réactions à l'assassinat de Samuel Paty» qu'ils ne veulent pas «défendre la liberté d'expression aux côtés de ceux qui la diffament au quotidien [i.e. le gouvernement, Ed.] ». Et le GMI a écrit: «C'est l'éducation, la connaissance, l'information, la liberté d'expression et l'art qui ont été attaqués par l'obscurantisme.» (20)

 

Notons au passage qu'une position aussi bizarre est également partagée par les islamophobes de gauche hors de France. Andrew Coates, un blogueur de gauche en Grande-Bretagne proche de la tristement célèbre pro-sioniste Alliance pour la liberté des travailleurs, a publié une polémique ridicule contre nous dans laquelle il n'a pas seulement démontré son horreur pour l'opposition de la CCRI/RCIT au type d'islamophobie Charlie Hebdo, mais aussi son manque de connaissances géographiques. (21)

 

Bien sûr, tout ce discours sur la «liberté d'expression» dans le contexte de l'islamophobie est camouflage et hypocrisie. Imaginons que M. Paty n'aurait pas montré une caricature dénigrante du prophète Mohamed mais… des caricatures nazies sur les juifs ou s'il aurait promu le mensonge fasciste niant que des millions de juifs aient été tués dans l'Holocauste / Shoa. Ces pseudo-socialistes auraient-ils également loué M. Paty et appelé à des rassemblements pour défendre la «liberté d'expression»? Certainement pas! Mais s'il est dirigé contre les musulmans et leurs croyances religieuses, c'est bien pour ces organisations «très progressistes»! Il est également très révélateur que toutes les déclarations des gauches françaises mentionnées ci-dessus n’aient pas soulevé la moindre critique contre Charlie Hebdo et ses caricatures islamophobes! (22)

 

Macron et ses alliés islamophobes de gauche affirment que les caricatures de Charlie Hebdo ne provoqueraient qu'une petite minorité d '«extrémistes islamistes». Mais comment expliquent-ils que dans presque tous les pays musulmans, les masses descendent dans la rue et soutiennent une campagne de boycott pour protester contre Macron et l'islamophobie française?! Comment expliquent-ils que presque tous les hommes d'État des pays musulmans - y compris les laquais les plus serviles de l'impérialisme et les amis de la France comme le général Sissi et Mohammed ben Salmane - ont condamné ces provocations?(23) Toutes les autorités religieuses de l'Islam et même des personnalités du sport comme le célèbre champion tchétchène d'arts martiaux mixtes Khabib Nurmagomedov ont dénoncé Macron comme une «brute» et invoqué la colère de Dieu contre lui. (24) Comment expliquent-ils qu’il n’y ait pas un seul pays musulman où ait eu lieu une activité publique en faveur de la «liberté d’expression» des islamophobes? Non, Charlie Hebdo et ses nombreux défenseurs dans le monde impérialiste sont une provocation raciste à tout le monde musulman - semblable aux fanatiques de droite qui aiment brûler publiquement le Coran! (25)

 

Ce que Macron et ses serviteurs de la gauche française promeuvent, c'est une version moderne du principe médiéval: Cuius regio, eius religio. Cette formule fut le fondement de la paix d'Augsbourg de 1555 qui mit fin à la guerre paysanne en Allemagne dirigée contre l'Église catholique et ses alliés féodaux. Cela signifiait quelque chose comme le fait que la religion du dirigeant devait dicter la religion de ceux qui étaient gouvernés. Si Macron comme la « gauche » prétendent défendre les principes de la laïcité, en fait, ils prônent la domination incontestée de la « religion » de Charlie Hebdo, c'est-à-dire la liberté d'humilier et d'insulter le peuple musulman.

 

 

 

Marxisme et religion

 

 

 

C'est un préjugé répandu (et honteux) de larges secteurs de la soi-disant gauche de dénoncer tous les mouvements et luttes qui se déroulent sous la bannière de la religion. Par conséquent, de nombreux «marxistes» condamnent les forces associées à l'islam comme étant totalement «arriérées». En revanche, les marxistes authentiques rejettent une telle approche.

 

Nous avons longuement expliqué dans d'autres documents que les marxistes doivent comprendre le rôle de la religion - comme c'est le cas de l'idéologie en général - d'une manière dialectique et matérialiste. Cela signifie que les marxistes doivent considérer la religion principalement comme une expression déformée des intérêts sociaux. C'est souvent le cas dans les luttes de libération contre les dictatures (par exemple en Syrie, en Egypte), contre les puissances d'occupation étrangères (par exemple en Afghanistan, en Irak, en Palestine, en Somalie, au Mali, au Cachemire, en Tchétchénie, etc.) ou dans le cas de la résistance contre les religieux et l'oppression nationale en tant que migrants (par exemple en France, en Grande-Bretagne).

 

Bien sûr, les marxistes rejettent l'agenda socialement conservateur de tels mouvements. Mais ils ne peuvent et ne doivent pas ignorer les intérêts de classe démocratiques et révolutionnaires qui se cachent derrière le brouillard religieux, car ceux-ci manifestent la détermination des classes populaires opprimées à renverser une dictature réactionnaire ou un envahisseur impérialiste étranger. Les marxistes doivent soutenir et s'identifier à ces intérêts de classe progressistes et s'opposer à la politique réactionnaire de ces mouvements afin de pouvoir briser les travailleurs et opprimés des dirigeants islamistes et les gagner à la politique révolutionnaire.

 

Nous rappelons à la gauche pseudo-progressiste que ce sont déjà Marx et Engels qui ont souligné la relation complexe entre idéologie et respectivement la religion et les intérêts de la classe matérielle. Engels expliquait dans une lettre à Franz Mehring en 1893: «L'idéologie est un processus qui, bien sûr, se poursuit avec la conscience du soi-disant penseur mais avec une fausse conscience. Les véritables forces motrices qui le mènent, il n'en a pas conscience, sinon ce ne serait pas un processus idéologique. Il imagine donc des forces motrices fausses ou apparentes." (27)

 

Il n'est donc pas surprenant que des luttes de libération se soient déroulées à plusieurs reprises sous la bannière de la religion. Engels, se référant aux guerres paysannes en Europe au XVIe siècle, a écrit: «Dans les soi-disant guerres de religion du XVIe siècle, des intérêts de classe matériels très positifs étaient en jeu, et ces guerres étaient des guerres de classe, tout comme les dernières si les luttes de classe de cette époque semblent porter des marques religieuses, si les intérêts, les exigences et les revendications des différentes classes se cachaient derrière un écran religieux, cela change peu la situation actuelle, et s'explique par conditions de l'époque." (28)

 

Marx et Engels ont pu voir un tel mélange de religion et de politique dans diverses luttes de libération nationale qui ont eu lieu à leur époque comme celles des Polonais contre la Russie tsariste ou du peuple irlandais contre l'Empire britannique. Dans les deux cas, le catholicisme a joué un rôle très important.

 

Par conséquent, nous regardons non seulement l'apparence religieuse et idéologique d'un mouvement donné, mais aussi, et en particulier, les classes et leurs relations sociales derrière elles. Par conséquent, il est révélateur que la propagande de «l'extrémisme islamiste» a été menée par la Russie dans le contexte de ses guerres tchétchènes et de ses interventions militaires en Syrie. Il en a été de même des États-Unis et de l'Europe lorsqu'ils ont dû justifier leurs nombreuses agressions en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Somalie, au Mali, etc.

 

De même, lorsque les masses musulmanes opprimées se rassemblent contre les occupants américains, européens ou russes sous le slogan « Allahu Akbar », lorsque les migrants musulmans en Europe - où ils font face à une oppression raciste systématique - protestent contre la discrimination sous des slogans religieux, il n’ya pas qu’un religieux mais aussi un sens politique puisque de telles luttes sont dirigées contre l'oppression impérialiste. V. I. Lénine, le chef du Parti bolchevique et de la Révolution russe de 1917, a souligné dans son projet de programme que les masses politiquement arriérées participent souvent à «des manifestations « politiques sous une forme religieuse». (29)

 

Dans ce contexte, il convient de noter que l'oppression des migrants dans les pays impérialistes comprend souvent non seulement un élément national mais aussi un élément religieux.(30) Cela a déjà été identifié par la Deuxième Internationale lors de son Congrès de Stuttgart de 1907 où elle a déclaré dans une résolution sur le contrôle de l'immigration: «L'immigration et l'émigration des travailleurs sont des phénomènes tout aussi inséparables de l'essence du capitalisme que le chômage, la surproduction et les surproduction et sous-consommation des travailleurs. Ils sont souvent un moyen de réduire la participation des travailleurs au processus de production et prennent parfois des proportions anormales à la suite de persécutions politiques, religieuses et nationales. » (31)

 

Pour toutes ces raisons, les marxistes doivent faire la différence: les slogans religieux (aussi bien qu'anti-religieux) des oppresseurs ont une signification très différente de celle des slogans religieux des opprimés. Le premier est tout à fait réactionnaire et doit être combattu sans condition par les révolutionnaires. Mais si les opprimés combattent leurs oppresseurs sous des slogans religieux, ces luttes doivent être soutenues par des révolutionnaires - naturellement sans partager aucune idéologie arriérée.

 

 

 

L'islamophobie et l'aristocratisme impérialiste de gauche

 

 

 

Comment expliquer la position honteuse de larges secteurs de la gauche française (et pas seulement française !) Sur la question de l'islamophobie? La phrase du PCF que nous avons citée plus haut - «notre République» - indique une caractéristique importante de la gauche en France ainsi que dans de nombreux autres pays impérialistes. Comme la CCRI l'a expliqué à maintes reprises, de larges secteurs de la gauche et du mouvement ouvrier officiel se sont intégrés dans l'appareil d'État bourgeois. Une telle intégration ne se limite pas à la participation régulière des partis sociaux-démocrates, staliniens ou populistes de gauche (par exemple Jean Luc Melanchon, PODEMOS) dans les gouvernements nationaux, régionaux ou locaux. Il contient également l'intégration dans divers secteurs de l'appareil d'État comme la sécurité sociale, l'assurance maladie, le secteur de l'éducation, les groupes de réflexion, les médias, etc. - en d'autres termes, dans les secteurs sociaux et idéologiques de l'appareil d'État capitaliste (la so -appelés "soft power" de la bourgeoisie par opposition au "hard power" comme la police, l'armée, le système judiciaire et pénitentiaire).

 

Un tel processus d'intégration a eu lieu en Europe occidentale après la Seconde Guerre mondiale, lorsque ces partis réformistes deviennent des participants réguliers des gouvernements nationaux, régionaux ou locaux. Il a encore augmenté après 1968 lorsque le système éducatif a été massivement étendu et que la défaite des soulèvements a entraîné la démoralisation de nombreux militants qui ont tiré les conclusions pour essayer de « changer le système de l’intérieur » (alors qu'en fait, « le système les a plutôt modifiés »).

 

Ce processus d'intégration a eu deux conséquences majeures qui sont pertinentes pour la question dont nous discutons dans cet essai. Premièrement, la gauche et le mouvement ouvrier sont devenus de plus en plus basés dans les couches supérieures de la classe ouvrière, les couches moyennes et les universités. Cela signifie, d'autre part, qu'ils se sont isolés des masses plébéiennes de la classe ouvrière, des opprimés spéciaux comme les migrants, etc. Par conséquent, la gauche et le mouvement ouvrier officiel se sont de plus en plus éloignés des problèmes de la majorité de la classe ouvrière. Il est caractéristique que la gauche française - y compris les organisations « trotskystes » - soit totalement isolée des soi-disant banlieues qui abritent environ 6 millions de personnes, un secteur important des couches inférieures de la classe ouvrière et qui a connu à plusieurs reprises des soulèvements violents de la jeunesse migrante. Nous avons vu, d'ailleurs, le même phénomène en Grande-Bretagne où la plupart des organisations de gauche ont honteusement pris une position ignorante et souvent hostile à l'égard du soulèvement d'août des jeunes migrants et pauvres en 2011. (32)

 

Ce processus d'intégration de la gauche dans l'appareil d'État bourgeois a des conséquences profondes sur la corruption matérielle et idéologique de la gauche. Il lie la gauche et la bureaucratie ouvrière à l'État capitaliste, c'est-à-dire qu'ils ont un intérêt objectif dans le bien-être et l'existence continue de cette machine. En d'autres termes, au lieu d'avoir un intérêt objectif dans la destruction de cet appareil d'État par une révolution socialiste, ils s'intéressent plutôt à sa conservation prolongée.

 

De plus, l'intégration de la gauche dans l'État capitaliste affecte inévitablement sa conscience politique. Le «marxisme» d'une telle gauche devient inévitable «officiel» et «solidaire de l'État», c'est-à-dire qu'il mélange des expressions socialistes avec des idées cruciales de l'État impérialiste. Parmi ceux-ci figurent par exemple diverses formes de préjugés pacifistes ou une conception de l'Occident comme une «civilisation supérieure» qui doit être défendue contre les «barbares arriérés» du Sud (comme les migrants musulmans).(33) Les résultats politiques d'une telle adaptation social-chauvine sont, entre autres, l'échec de la plupart de la gauche à se joindre aux forces de résistance qui combattent les agresseurs impérialistes en Afghanistan, en Irak, au Mali, etc. leur incapacité à comprendre le caractère raciste et islamophobe des dessins animés notoires de Charlie Hebdo; ou leur incapacité à s'opposer et à se mobiliser contre la politique de confinement de la classe dirigeante au cours du dernier semestre.(34) La phrase stalinienne qualifiant l'État français de «notre République» résume parfaitement en deux mots l'identification politique et idéologique d'un large secteur de la gauche avec l'État impérialiste. Nous avons appelé ce processus d’adaptation des gauches aristocratisme impérialiste.

 

L'un des résultats d'une telle intégration dans l'appareil d'État bourgeois est le fait que la gauche est représentée de manière disproportionnée parmi les enseignants. Il s'agit d'un secteur relativement privilégié - par rapport aux couches inférieures et moyennes de la classe ouvrière - car il est généralement lié à un diplôme universitaire, à une relative sécurité de l'emploi (ou du moins à une possibilité), à de meilleurs revenus, etc. dans le même temps, les enseignants jouent un rôle crucial dans le secteur éducatif de l'appareil d'État capitaliste. Ils sont essentiels pour transmettre l'idéologie bourgeoise de l'État à la jeunesse afin qu'elle devienne plus tard une main-d'œuvre et des citoyens serviles. Il n'est donc pas étonnant que le syndicat des enseignants et la gauche en général se solidarisent «instinctivement» avec Paty puisqu'il vient de «faire son travail» de transmettre les «valeurs» de «notre République» aux écoliers ignorants. Dommage que ces derniers et leurs parents n'aient pas suffisamment apprécié l'effort de Paty!

 

Une note finale: bien sûr, notre évaluation ne signifie pas que tous les militants de gauche appartiennent à des secteurs plutôt privilégiés de la société et qu'aucun d'entre eux ne fait partie des masses plébéiennes de la classe ouvrière. Ce serait une caricature idiote de notre analyse. Mais ce qui est évidemment le cas, c'est que la gauche est beaucoup plus basée sur les anciennes couches et sous-représentée de manière disproportionnée parmi les dernières. En conséquence, la gauche dans son ensemble est un milieu dominé par l'état d'esprit et les préjugés des couches moyennes académiques et libérales et qui ignore assez la conscience des masses.

 

Une telle relation entre la base sociale des organisations réformistes et centristes et leur vision politique était bien connue des classiques marxistes. Lénine et Trotsky ont déjà tous deux souligné cette corrélation importante à leur époque. En soulignant la différence entre la nouvelle Internationale communiste et l'ancienne Deuxième Internationale, Lénine disait en 1920: «L'une des principales causes qui entravent le mouvement révolutionnaire de la classe ouvrière dans les pays capitalistes développés est le fait qu'en raison de leurs possessions coloniales et -profits obtenus par le capital financier, etc., les capitalistes de ces pays ont pu créer une aristocratie ouvrière relativement plus grande et plus stable, une section qui comprend une petite minorité de la classe ouvrière. Cette minorité bénéficie de meilleures conditions de travail et est surtout imprégnée d'un esprit artisanal borné et de préjugés petits-bourgeois et impérialistes. Il forme le véritable pilier social de la Deuxième Internationale, des réformistes et des « centristes »; à l'heure actuelle, on pourrait même l'appeler le pilier social de la bourgeoisie. (35)

 

Plus tard, lorsque la section américaine de la Quatrième Internationale a vacillé face à la pression publique au début de la Seconde Guerre mondiale, Trotsky a souligné: «Mais il faut maintenant souligner que plus le parti est petit-bourgeois dans sa composition, plus elle dépend des changements de l'opinion publique officielle. C'est un argument supplémentaire pour la nécessité d'une réorientation courageuse et active vers les masses. » (36)

 

Compte tenu de la « petite bourgeoisification » très complète de la gauche et du mouvement ouvrier réformiste au cours des dernières décennies, ces allusions des fondateurs de la Troisième et de la Quatrième Internationale sont encore plus pertinentes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient à leur époque!

 

 

 

La nécessité de rompre avec le marais centriste

 

 

 

Toutes ces évolutions soulignent une fois de plus que les révolutionnaires en France et ailleurs doivent rompre de manière décisive avec les traîtres réformistes et les têtes confuses centristes ! Les socialistes authentiques doivent tracer une ligne sous les partis qui ne condamnent pas l'islamophobie de Charlie Hebdo et qui défendent la « liberté d’expression » pour ces racistes. Plus largement, il faut rompre avec l'aristocratisme impérialiste de gauche et son milieu de classe moyenne libérale de gauche. Au contraire, il est urgent de défendre un programme marxiste authentique et de s'orienter vers les couches inférieures et moyennes de la classe ouvrière et des opprimés.

 

Nos propos dans le livre De la CCRI sur la contre-révolution COVID-19 ne sont pas moins pertinents sur la question de la lutte contre l'islamophobie impérialiste: «Ce sont ces couches qui sont le plus dramatiquement affectées par la triple crise actuelle du capitalisme. Et ce sont ces couches qui se rebelleront en premier contre les attaques contre-révolutionnaires. Ce sont ces couches qui sont les moins touchées par tous les préjugés staliniens et réformistes. En résumé, les slogans des révolutionnaires dans la construction d'un nouveau Parti mondial de la révolution socialiste doivent être de rompre avec la soi-disant «gauche» et de s'orienter vers la classe ouvrière et les masses opprimées.(37)

 

La CCRI hâte de collaborer étroitement avec les organisations révolutionnaires et les militants qui partagent notre engagement en faveur d'un anti-impérialisme cohérent et de l'internationalisme marxiste !

 

 

 

------------------------

 

(1) Voir sur ce RCIT: Boycott impérialiste et islamophobe France! Solidarité avec les migrants musulmans ! Chassez les Français occupants du Mali et d’autres pays! 26.10.2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/boycottez-la-france-imperialiste-et-islamophobe/ Yossi Schwartz: A bas l’islamophobie en France: « Nous ne sommes pas Samuel! », 20 octobre 2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/a-bas-l-islamophobie-en-france-nous-ne-sommes-pas-samuel/

 

(2) Voir à ce sujet par exemple RCIT: France après les attentats de Paris: Défendre le peuple musulman contre les guerres impérialistes, la haine chauviniste, et la répression de l’Etat! 9.1.2015, http://www.thecommunists.net/worldwide/europe/statement-paris-attacks/; Michael Pröbsting: Le caractère raciste de Charlie Hebdo et la campagne pro-impérialiste « Je Suis Charlie ». Solidarité avec les musulmans ! PAS De solidarité avec Charlie Hebdo ! 17.1.2015, http://www.thecommunists.net/worldwide/europe/racist-charlie-hebdo/; Michael Pröbsting : Après l’attentat de Paris : les socialistes doivent se joindre aux musulmans contre l’impérialisme et le racisme ! Les forces réformistes et centristes tentent de faire dérailler le Mouvement ouvrier en ne se présentant pas pour la solidarité avec les musulmans et contre la guerre impérialiste-Mongering! 17.1.2015, https://www.thecommunists.net/worldwide/europe/france-defend-muslims/

 

(3) Voir sur ce chapitre 13 par exemple dans le livre de Michael Pröbsting: Le grand vol du Sud. Continuity and Changes in the Super-Exploitation of the Semi-Colonial World by Monopoly Capital Consequences for the Marxist Theory of Imperialism, RCIT Books, Vienne 2013, http://www.great-robbery-of-the-south.net/.

 

(4) Voir à ce sujet, par exemple Michael Pröbsting: France: « Communiste » Parti ne parvient pas à voter au Parlement contre la guerre impérialiste en Irak! 15.1.2015, https://www.thecommunists.net/worldwide/europe/french-pcf-iraq-war/

 

(5) Voir à ce sujet, par exemple Michael Pröbsting: Français les staliniens Rejoignent le train de la démagogie anti-migrants, 24.09.2019, https://www.thecommunists.net/worldwide/europe/french-stalinists-join-the-bandwagon-of-anti-migrant-demagoguery/

 

(6) Cité dans : David H. Slavin: The Français Left and the Rif War, 1924-25: Racism and the Limits of Internationalism, in: Journal of Contemporary History, Vol. 26, No. 1, janvier 1991, p. 10; voir aussi des documents usherous du PCF qui sont reproduits (en langue allemande) dans Jakob Moneta: Die Kolonialpolitik der französischen KP, Hanovre 1968, S. 42-61

 

(7) Cité dans Scott Nearing: Stopping A War. The Fight of the Français Workers Against the Moroccan Campaign of 1925, Social Science Publishers, New York City 1925, p. 21

 

(8) Extraits d’un Manifeste de l’ECCI contre Français l’impérialisme en Syrie, 11 mai 1924, dans : Jane Degras: The Communist International 1919-1943. Documents Volume II 1923-1928, p. 93-94

 

(9) PCF: Combat le terrorisme islamiste. Faire triompher de la République démocratique et sociale, 20/10/2020, https://www.pcf.fr/actualite_combattre_le_terrorisme_islamiste_faire_triompher_la_r_publique_d_mocratique_et_sociale (notre traduction)

 

(10) « Les syndicats, les associations démocratiques et laïques, les partis de gauche, nous étions tous avec les enseignants, dans tout le pays, ce dimanche 18 octobre. Pour nous tous et pour nos concitoyens, nous proposons d’agir ensemble pour réduire la terreur obscurantiste et faire avancer les principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité, de laïcité qui sont à la base de notre République. (Voir la déclaration du PCF citée ci-dessus.)

 

(11) Sudip Kar-Gupta, Richard Lough: L’enseignant décapité était un « héros tranquille » qui incarnait Français valeurs, macron, le 21 octobre 2020, https://www.reuters.com/article/us-france-security-idUSKBN2760JV

 

(12) Cité dans Philippe Alcoy: Jean-Luc Mélenchon blâme la « communauté tchétchène » pour le meurtre d’un enseignant en France, le 22 octobre 2020, https://www.leftvoice.org/jean-luc-melenchon-blames-the-chechen-community-for-murder-of-teacher-in-france

 

(13) Pour un bref résumé de la position du RCIT sur la lutte de libération tchétchène, voir par exemple RCIT: Solidarité avec la lutte de libération du peuple tchétchène! Lettre ouverte au peuple tchétchène opprimé, février 2018, https://www.thecommunists.net/worldwide/europe/solidarity-with-the-liberation-struggle-of-the-chechen-people/

 

(14) La RCIT a publié un certain nombre de documents sur la montée de la Russie en tant que Grande Puissance impérialiste. Ils sont compilés à une sous-page sur notre site Web: https://www.thecommunists.net/theory/china-russia-as-imperialist-powers/. En particulier, nous nous référons à notre livre de Michael Pröbsting: Anti-Imperialism in the Age of Great Power Rivalry. Les facteurs à l’origine de l’accélération de la rivalité entre les États-Unis, la Chine, la Russie, l’UE et le Japon. A Critique of the Left’s Analysis and an Outline of the Marxist Perspective, RCIT Books, janvier 2019, https://www.thecommunists.net/theory/anti-imperialism-in-the-age-of-great-power-rivalry/; voir aussi le pamphlet du même auteur : la Russie en tant que grande puissance impérialiste. La formation de Russian Monopoly Capital and its Empire – A Reply to our Critics, 18 mars 2014, dans : Revolutionary Communism No http://www.thecommunists.net/theory/imperialist-russia/. voir aussi RCIT Russie: Lutte contre le capitalisme russe et l’impérialisme au pays et à l’étranger! Plate-forme provisoire des communistes révolutionnaires (Fédération de Russie), septembre 2019, https://www.thecommunists.net/rcit/platform-of-rcit-russia/.

 

(15) La RCIT a soutenu la révolution syrienne depuis le début en mars 2011 et continue de le faire jusqu’à aujourd’hui. Nos nombreux livrets, déclarations et articles sur cette question sont compilés dans une sous-page de notre site Web : https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/collection-of-articles-on-the-syrian-revolution/. Notre appel « Sauvons la révolution syrienne! » a été publié en six langues et peut être lu ici en anglais: https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/call-save-the-syrian-revolution/.

 

(16) Déclaration du NPA: Après la tragédie de Conflans-Sainte-Honorine: colère, solidarité et rejet de l’islamophobie en France, 18 octobre 2020, https://nouveaupartianticapitaliste.org/communique/apres-le-drame-de-conflans-sainte-honorine-colere-solidarites-refus-des-amalgames; en anglais: https://nobordersnews.org/2020/10/18/npa-statement-after-the-tragedy-of-conflans-sainte-honorine-anger-solidarity-and-rejecting-islamophobia-in-france/

 

(17) La RCIT et son organisation précédente ont traité dans de nombreux documents l’histoire de la Quatrième Internationale et ses fragments dégénérés. En particulier, nous nous référons à Workers Power: The Death Agony of the Fourth International et the Tasks of Trotskists Today (1983); ce livre peut être lu en ligne ou téléchargé gratuitement en pdf à https://www.thecommunists.net/theory/death-agony-of-the-fourth-international-1983/; Michael Pröbsting : Les élèves de Healy ne parviennent pas à rompre avec leur maître. La tradition révolutionnaire de la Quatrième Internationale et la tradition centriste de ses Epigones Gerry Healy et le « Comité international », https://www.thecommunists.net/theory/healy-and-fourth-international/ Il ya aussi des évaluations critiques de diverses organisations dites trotskistes dans nos livres mentionnés ci-dessus Le grand vol du Sud (chapitre 13) et anti-impérialisme à l’ère de la rivalité de grande puissance.

 

(18) Anticapitalisme - Révolution: Après la décapitation de Samuel Paty, l’opportunistee prise est déjà en marche!

 

18.10.2020, https://anticapitalisme-et-revolution.blogspot.com/2020/10/apres-la-decapitation-de-samuel-paty.html; en anglais: https://socialistresurgence.org/2020/10/23/french-socialists-govt-officials-use-sympathy-over-killing-of-samuel-paty-to-support-anti-islamic-legislation/

 

(19) GMI: Contre le fascisme islamiste organisé, pas d’union sacrée avec Macron. Pour une laïcité véritable, totale et complète! 19 octobre 2020 https://groupemarxiste.info/2020/10/19/contre-le-fascisme-islamiste-organise-pas-dunion-sacree-avec-macron/ (notre traduction)

 

(20) Voir les déclarations respectives de ces organisations mentionnées ci-dessus.

 

(21) Curieusement, il nous appelle « Gauche américaine », bien que nous soyons une organisation internationale sans aucune présence aux États-Unis (Voir Andrew Coates: Call from US Left, « For popular action to close down the racist Charlie Hebdo magazine! », 27 octobre 2020, https://tendancecoatesy.wordpress.com/2020/10/27/call-from-us-left-for-popular-action-to-close-down-the-racist-charlie-hebdo-magazine/)

 

(22) Pour une analyse plus détaillée des caricatures dégoûtantes de Charlie Hebdo, voir par exemple Michael Pröbsting : Le caractère raciste de Charlie Hebdo et la campagne pro-impérialiste « Je Suis Charlie ». Solidarité avec les musulmans ! PAS De solidarité avec Charlie Hebdo ! 17.1.2015, http://www.thecommunists.net/worldwide/europe/racist-charlie-hebdo/

 

(23) Le seul chef d’Etat qui a exprimé son soutien à Macron a été jusqu’à présent Anwar Gargash, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis. Il a dit: « [Les musulmans] doivent écouter attentivement ce que Macron a dit dans son discours. Il ne veut pas isoler les musulmans en Occident, et il a tout à fait raison. Il a ajouté que les musulmans « doivent être intégrés de manière meilleure » dans les pays occidentaux. (...) L’État Français a le droit de chercher des moyens d’y parvenir parallèlement à la lutte contre l’extrémisme et la fermeture de la société. (Al Jazeera: Le ministre des Émirats arabes unis soutient les propos d’Emmanuel Macron sur les musulmans, 2 novembre 2020, https://www.aljazeera.com/news/2020/11/2/uae-minister-backs-emmanuel-macrons-remarks-on-muslims) Cependant, il est caractéristique en soi que le seul représentant éminent dans le monde musulman venant en aide à Macron est un ministre des Émirats arabes unis, une monarchie arabe totalitaire qui est devenu le meilleur ami d’Israel pour toujours!

 

(24) La star russe du MMA attaque « brute » Macron sur l’islam, 30 octobre 2020, https://www.al-monitor.com/pulse/contents/afp/2020/10/box-mma-ufc-france-attack.html

 

(25) Voir à ce sujet par exemple la déclaration RCIT: Nouveau film anti-islam: Nous condamnons la dernière attaque impérialiste-raciste sur les musulmans! 13.9.2012, https://rcitarchive.wordpress.com/worldwide/africa-and-middle-east/protest-against-anti-islam-film/

 

(26) Voir, par exemple, ISL: Islam, Islamism and the Struggle for Revolution, novembre 2016, https://www.thecommunists.net/theory/islam-and-revolution/; Yossi Schwartz: The Marxist View of Religion in General and Islam in Particular, décembre 2016, https://www.thecommunists.net/theory/marxism-and-islam/; Michael Pröbsting et Simon Hardy : Thèses sur l’islamisme, https://www.thecommunists.net/theory/theses-on-islamism/

 

(27) Friedrich Engels: Lettre à Franz Mehring (14 juillet 1893), dans: MECW Vol. 50, p. 164

 

(28) Friedrich Engels: The Peasant War in Germany (1850), dans: MECW Vol. 10, p. 412

 

(29)V. I. Lénine: A Draft of Our Party Programme (1899), dans: LCW, vol. 4, p. 243

 

(30) Pour une élaboration plus détaillée de la position du RCIT sur la migration et du programme internationaliste d’égalité révolutionnaire, nous référons les lecteurs vers divers documents que nous avons publiés et qui sont accessibles sur notre site Web. Voir p. ex., Michael Pröbsting: Patriotic « Anti-Capitalism » for Fools. Encore une fois sur le soutien du CWG/LCC pour le contrôle et le protectionnisme de l’immigration des « travailleurs » aux États-Unis, 30.5.2017, https://www.thecommunists.net/theory/cwg-lcc-us-protectionism/; Michael Pröbsting et Andrew Walton: The Slogan of « Workers' » Immigration Control: A Concession to Social-Chauvinism, 27.3.2017, https://www.thecommunists.net/theory/workers-immigrationcontrol/; Michael Pröbsting et Andrew Walton : A Social-Chauvinist Defence of the Indefensible. Une autre réponse au soutien du CWG/LCC pour le contrôle de l’immigration des « travailleurs », 14.5.2017, https://www.thecommunists.net/theory/cwg-immigration-control/; RCIT: Marxisme, migration et intégration révolutionnaire, https://www.thecommunists.net/oppressed/revolutionary-integration/; Michael Pröbsting: The Great Robbery of the South, chapitre 8.iv) et 14ii), https://www.thecommunists.net/theory/great-robbery-of-the-south/; Michael Pröbsting : La gauche britannique et la

 

EU-Referendum: The Many Faces of pro-UK or pro-EU Social-Imperialism, août 2015, chapitre II.2, https://www.thecommunists.net/theory/british-left-and-eu-referendum/part-5-1/; RCIT-Program, chapitre V : https://www.thecommunists.net/rcit-manifesto/fight-against-oppression-of-migrants/, chapitre IV du RCIT-Manifeste : https://www.thecommunists.net/rcit-program-2016/chapter-iv/; Voir aussi Michael Pröbsting: Migration and Super-exploitation: Marxist Theory and the Role of Migration in the present Period of Capitalist Decay, in: Critique: Journal of Socialist Theory (Volume 43, Numéro 3-4, 2015), pp. 329-346. Nous avons également publié une étude détaillée sur la migration et le programme marxiste en allemand. Voir Michael Pröbsting: Marxismus, Migration und revolutionäre Integration (2010); dans: Der Weg des Revolutionären Kommunismus, Nr. 7, pp. 38-41, http://www.thecommunists.net/publications/werk-7

 

(31) Resolution zur Ein- und Auswanderung, in: Internationaler Sozialisten-Kongreß, Stuttgart en 1907, vom 18 bis 24.August, Buchhandlung Vorwärts, Berlin 1907, p. 58; traduction en anglais: Weekly Worker No. 1004, 4 avril 2014, http://www.cpgb.org.uk/home/weekly-worker/1004/border-controls-reactionary-by-nature

 

(32) Voir sur ce Nina Gunić et Michael Pröbsting: Ce ne sont pas des « r émeute » - c’est un soulèvement des pauvres dans les villes de Grande-Bretagne! La tâche stratégique: Du soulèvement à la révolution!, 10.8.2011, http://www.rkob.net/new-english-language-site-1/uprising-of-the-poor-inbritain/; Michael Pröbsting : Le soulèvement des pauvres et des opprimés au niveau national et racial en Grande-Bretagne : Qu’aurait fait une organisation révolutionnaire ?, 18.8.2011, http://www.rkob.net/new-english-language-site-1/august-uprising-what-should-have-been-done/ ; Bericht der RKOBDelegation über ihren Aufenthalt in London 2011, http://www.rkob.net/international/berichteuprising-in-gb/; Michael Pröbsting: Britain: « The left » and the August Uprising, 1er septembre 2011, https://www.thecommunists.net/theory/britain-left-and-the-uprising/

 

(33) Nous avons traité de l’identification des gauches avec la civilisation impérialiste dans un autre essai. Voir par exemple le chapitre « L’aristocrate impérialiste de la gauche de verrouillage » dans notre pamphlet : La deuxième vague de la contre-révolution COVIDE-19. Sur la stratégie de la classe dirigeante dans la conjoncture actuelle, ses contradictions intérieures et les perspectives des travailleurs et de la résistance populaire, 20 juillet 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/the-second-wave-of-the-covid-19-counterrevolution/

 

(34) La RCIT a élaboré une analyse détaillée de la contre-révolution COVIDE-19 dans plus de 50 essais, déclarations et articles ainsi qu’un nouveau livre. Tous sont accessibles au public sur une sous-page spéciale sur notre site Web et les plus importants d’entre eux ont été traduits dans différentes langues. Voir https://www.thecommunists.net/worldwide/global/collection-of-articles-on-the-2019-corona-virus/. En particulier, nous référons les lecteurs au Manifeste RCIT: COVIDE-19: COVID-19: Masquage d'une Grande Offensive Mondiale Contre-Révolutionnaire. Nous sommes à un tournant dans la situation mondiale alors que les classes dirigeantes provoquent une atmosphère de guerre afin de légitimer l’accumulation de régimes chauvins d’État-bonapartiste, 21 mars 2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/covid-19-masquage-d-une-grande-offensive-mondiale-contre-revolutionnaire/ En outre, nous attirons l’attention sur notre livre de Michael Pröbsting: The COVID-19 Global Counterrevolution: La Contre-révolution Mondiale dans COVID-19: Ce qu’il est et Comment le Combattre. Une analyse marxiste et une stratégie pour la lutte révolutionnaire, RCIT Books, avril 2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/livre-la-contre-r%C3%A9volution-mondiale-dans-covid-19/. Voir aussi les essais suivants du même auteur : La deuxième vague de la contre-révolution COVIDE-19. Sur la stratégie de la classe dirigeante dans la conjoncture actuelle, ses contradictions intérieures et les perspectives des travailleurs et de la résistance populaire, 20 juillet 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/the-second-wave-of-the-covid-19-counterrevolution/; L’État de police et de surveillance dans la phase post-lockdown. Un examen global des plans de la classe dirigeante d’élargir la machinerie de l’État bonapartiste au milieu de la crise COVIDE-19, 21 mai 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/police-and-surveillance-state-in-post-lockdown-phase/

 

(35) V. I. Lénine : Thèses sur les tâches fondamentales du deuxième Congrès de l’Internationale communiste (1920); dans: LCW 31, p. 193

 

(36) Leon Trotsky: D'une égratignure - Au danger de la gangrène (1940); dans: Leon Trotsky: In Defence of Marxisms, New York 1990

 

(37) Michael Pröbsting: La Contre-révolution Mondiale dans COVID-19: Ce qu’il est et Comment le Combattre:

 

https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/livre-la-contre-r%C3%A9volution-mondiale-dans-covid-19/