Manifeste pour la Libération Révolutionnaire: VII. Le Sud Semicolonial

 

 

Le croissant changement de la production capitaliste des vieilles métropoles impérialistes (États-Unis, Europe occidental et le Japon) vers le monde semicolonial ainsi comme Chine a résulté un changement décisif du centre du prolétariat mondial vers le Sud. Étant donner que la grande majorité de la classe ouvrière internationale vit dans le Sud, et les contradictions du capitalisme mondial également apparaissent là sous forme plus nette, il est plus probable que la révolution mondiale commencera d’abord focalisé sur les pays du monde semicolonial ou émergents pays impérialistes comme la Chine.

 

Par conséquent, chaque organisation révolutionnaire internationale devrait mettre emphase sur l’étude des problèmes de lutte des classes dans ces régions et doit construire des sections principalement là. Inversemen, doit éviter toute centralité dans les États-Unis ou l’Europe Occidental, quelque chose qui est si typique de nombreuses tendances centristes.

 

Ces sections suivantes sont destinées à fournir un bref aperçu des principales questions de stratégie révolutionnaire dans différentes parties du monde. Ils devraient aider les révolutionnaires à réaliser le programme révolutionnaire dans leur propre région. C’est d’autant plus important puisque la tâche cruciale au cours de cette période est d’intensifier une propagande intransigeante par un programme socialiste et pour la classe ouvrière, de faire avancer l’indépendante auto-organisation ouvrière et, plus important, la formation du révolutionnaire parties comme des sections d’un nouveaux International de travailleurs.

 

 

 

Le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

 

La révolution arabe qui s’est propagé comme feu en 2011 et a renversé une série de dictateurs, et ensuite une série de défaites se produit. Le plus important d'entre eux était le coup d’État militaire de juillet 2013, en Egypte. L’apparition de la force réactionnaire Daesh /(État Islamique-EI) est un reflet du présent et dans une large mesure, un produit de la période de mise en retrait actuellement rencontrée par la révolution arabe.

 

Cependant, la révolution arabe est en cours et qu’il n’était certainement pas décisivement défaite est clairement attesté par la Syrie, l’héroïque résistance palestinienne contre l’agression sioniste en 2012 et 2014, la guerre défensive de yéménites contre l’agression de l’Arabie Saoudite, la lutte populaire que continue en Égypte et de Libye, la défaite du putsch militaire de juillet 2016 en Turquie et la vitale lutte de libération toujours du peuple kurde.

 

Les tâches cruciales pour les révolutionnaires dans la prochaine période sont:

 

* Supporter des luttes populaires en cours actuellement porte principalement sur les revendications démocratiqu; participer à la formation des milices populaires et des travailleurs ;

 

* Défendre la Révolution Arabe contre l’intensification de l’agression militaire des Grandes Puissance;

 

* Défendre les tactiques de fronte unique avec toutes les forces (y compris plusieurs islamistes) qui sont engagés dans les luttes populaires contre les dictatures, ainsi que contre les Grandes Puissances impérialistes et leurs laquais, tout en même temps ne donnent pas quelque soutien politique pour ses forces.

 

 

 

Amérique Latine

 

Dans la décennie de 1990 et la première décennie du nouveau millénaire, un certain nombre de gouvernements progressifs populiste bourgeois et de front populaire arrive au pouvoir dans le contexte d’une augmentation massive de la lutte des classes (par exemple, l’Argentinaço de 2001/02, la Bolivie en 2003-2005, etc.). Ces gouvernements ont essayé d’utiliser le boom explosif des prix des matières premières sur le marché mondial, couplées à l’émergence de la Chine comme un contrepoids à la domination traditionnelle de imperialisme americaine dans le continent. Cependant, tous ces gouvernements n’étaient pas préparés et ont été incapables de rompre avec le capitalisme et, par conséquent, lorsque le boom des prix des matières premières sont effondré, ils entrèrent dans une crise profonde.

 

L’Amérique latine est actuellement dans une phase d’offensive par la classe dirigeante réactionnaire, qui font la tentative pour anéantir les conquêtes sociales et démocratiques des masses populaires. L’exemple plus important de ces offensives réactionnaires est l’institutionnel coup d’État contre le gouvernement du PT au Brésil en 2016; la victoire électorale de Macri, en Argentine; le total attaque de l’opposition de droite contre Maduro dans le gouvernement du Venezuela; et la restauration capitaliste à Cuba sous la direction des Castros. Toutefois, ces offensives réactionnaires inévitablement provoquent des luttes des masses, comme nous l’avons vue, pour exemple, dans la mobilisation contre le coup-d’État au Brésil, la lutte héroïque des enseignants mexicains a entraîné des situations de double puissance dans diverses régions du pays et des grèves massives em Argentine.

 

Les tâches cruciales pour les révolutionnaires de la prochaine période sont:

 

* Participer à des luttes de massives contre l’offensive réactionnaire des classes dirigeantes;

 

* Défendre les droits démocratiques et des conquêtes sociales contre l’offensive réactionnaire de la classe dirigeante (y compris, par exemple, la défense des gouvernements de front populaire contre un coup d’État ou l’intervention impérialiste, alors qu’en même temps ne donner aucun soutien politique à ces gouvernements);

 

* Avancer l’organisation indépendante de la classe ouvrière et détacher les organisations populaires et de travailleurs du fronts populares et loin leurs gouvernements.

 

 

 

L’Asie

 

Le foyer à 60 % de la population mondiale et l’emplacement de cruciales Puissances Impérialistes (Chine, Japon, Russie), mineurs États impérialistes (Corée du Sud, Australie) ainsi que importantes pays semi-coloniaux (par exemple, Inde, Pakistan, Bangladesh, Indonésie), l’Asie sera le continent le plus important dans le processus révolutionnaire du monde futur.

 

La classe ouvrière et les opprimés de la région ont connu deux périodes de croissance importante de la lutte des classes (en Inde, par exemple, la grève générale de septembre 2015 dans lequel 150 millions de les travailleurs ont participé; la campagne de masse des femmes et des protestations contre les viols de groupe; la lutte menée par le paysan Naxalite) ainsi que de graves défaites (par exemple l’écrasement de l’indépendance de l’Eelam tamoul en 2009 par le régime du Sri Lanka et le coup d’État militaire de 2014 en Thaïlande). En plus des rivalités inter-imperialistes en Extrême-Orient (Chine vs USA et Japon), dans la période actuelle, la lutte des classes doit se concentrer le long de deux principaux axes:

 

a) Les questions économiques et démocratiques fondamentales (luttes contre les dictatures, pour la libération nationale et contre la pauvreté, etc.)

 

b) Contre l’agression impérialiste et de l’occupation (par exemple, la guerre américaine en Afghanistan et le nord-ouest du Pakistan, Les États-Unis versus Corée du Nord, et Chine versus Viet Nam)

 

Les tâches cruciales pour les révolutionnaires au cours de la prochaine période sont :

 

* Soutenir toutes les luttes des travailleurs et les opprimés pour la défense de ses droits démocratiques et sociaux (y compris le soutien aux demandes des paysans pour la terre, ainsi que la résistance populaire contre les projets écologiquement désastreux, dans le but de renforcer l’Alliance entre travailleurs et paysans pauvres ;

 

* Défendre les peuples opprimés contre l’agression impérialiste et en même ne temps pas donner aucune appui politique aux dirigeants non-révolutionnaires;

 

* Briser les forces bourgeoises et politiques sur la masse de la classe ouvrière, des paysans pauvres et des pauvres des villes.

 

 

 

L’Afrique subsaharienne

 

L’Afrique subsaharienne est le continent avec la population et l’économie plus forte croissance dans le monde. Est un objet principal de la volonté des grandes puissances impérialistes — en particulier les États-Unis, l’UE et la Chine. La combinaison de ses conditions d’existence honteuse des masses, l’oppression brutale de corrompre et dictatures, l’ingérence croissante des grandes puissances, l’industrialisation limitée et la croissance de la classe ouvrière – tous ces facteurs inévitablement ouvrant la route pour les turbulences politiques et sociales futures.

 

Il n’est donc pas surprenant que le continent a connu une augmentation considérable des grèves et des manifestations depuis 2011.L’héroïque grève minière dans Marikana (Afrique du Sud) en 2012, le soulèvement populaire et démocratique au Burkina Faso (2014), Burundi (2015) et les fréquentes manifestations contre le régime de Mugabe au Zimbabwe attestent sans équivoque de l’inflammabilité de la situation dans cette région. En outre, la rupture politique de la NUMSA avec le gouvernement du front populaire de l’ANC ouvre la porte pour la formation d’un nouveau parti de masse des travailleurs en Afrique du Sud.

 

Les tâches cruciales pour les révolutionnaires de la prochaine période sont:

 

* Soutenir toutes les luttes des travailleurs et des opprimés contre la pauvreté et des dictatures, ainsi que les luttes des paysans et des luttes populaires contre les projets écologiquement désastreu;

 

* Soutenir la résistance populaire contre la surexploitation, qu'ils étaient par les multinationales et l’intervention des Grandes Puissances et leurs laquais locaux;

 

* Avancer la lutte pour l’indépendance politique de la classe ouvrière (par exemple, l’indépendance des syndicats de l’État, les nouveaux partis, etc.).