Manifeste de l'Afrique: IV. Organiser les Travailleurs et Opprimés dans la Lutte de Masse!

 

 

Les travailleurs et les opprimés en Afrique noire ont une fière tradition de lutte de libération! Maintes et maintes fois, ils démontrent qu'ils sont prêts à faire les plus grands sacrifices pour atteindre la liberté et la justice. De même que leurs frères et soeurs arabes qui se sont élevés en 2011 contre les dictatures réactionnaires, ils ont aussi des travailleurs noirs et opprimés africains. Nous avons vu des grèves de masse au Nigeria et en Afrique du Sud; révoltes démocratiques contre les régimes réactionnaires au Burundi, au Burkina Faso, au Zimbabwe, au Togo et en Éthiopie, entre autres États africains; il y a une guerre de guérilla en cours en Somalie contre une force d'occupation étrangère essayant de «pacifier» le pays dans l'intérêt des puissances impérialistes, pour citer certains des exemples.

 

Cependant, il est une leçon cruciale du passé que de grandes améliorations de nos conditions de vie, sans parler de la libération du joug capitaliste, ne peuvent être obtenues en sollicitant l'aide des Grandes Puissances ou des Nations Unies. Pour ce faire, il remplacerait un groupe de politiciens de l'autre, que ce soit par des élections législatives ou par une guérilla dirigée par les élites.

 

Nous ne pouvons obtenir la liberté que si les travailleurs et les masses populaires entrent dans l'arène politique en tant que force de combat organisée. Pour cette raison, nos revendications et objectifs ne sont pas une liste de ressources que nous demandons à l'État capitaliste de mettre en œuvre, comme le font les bureaucrates réformistes et populistes; quand ils se concentrent sur les négociations à huis clos, les élections et les manœuvres parlementaires. Au lieu de cela, notre programme d'action est militant, qui se concentre sur le leadership d'une lutte de classe intransigeante pour promouvoir l'auto-organisation des travailleurs et des opprimés.

 

Par conséquent, nous répétons la conclusion énoncée dans le Manifeste Pour la Libération Révolutionnaire adopté lors de notre dernier Congrès en 2016:

 

"C'est pour cette raison que les révolutionnaires invoquent la classe ouvrière et les opprimés pour lutter pour leurs intérêts en utilisant toutes les formes de lutte de masse dictées par des circonstances concrètes - à commencer par des manifestations de masse, des grèves quotidiennes et des grèves générales, des occupations, soulèvements et les guerres civiles. De même, dans toutes les luttes, les révolutionnaires appellent à la formation de comités d'action de travailleurs, les jeunes et les masses populaires dans les lieux de travail, les quartiers, les villages, les écoles et les universités. des unités d'autodéfense pour défendre les grévistes, les manifestants, les migrants et les réfugiés contre la violence policière et fasciste. Dans les situations de luttes de classe aiguës, de tels organes peuvent être étendus afin que les comités d'action puissent devenir des conseils ( tels que les soviets en Russie en 1917) soutenant et soutenus par des travailleurs armés et des milices populares.