Manifeste de l'Afrique: V. Pour un Gouvernement de Travailleurs et de Paysans Pauvres! Pour une Révolution Socialiste!

 

 

Bien sûr, toute lutte défensive pour des droits démocratiques et toute grève réussie pour des salaires plus élevés n'obtiendront que des victoires temporaires, pourquoi le capitalisme avec sa décadence s’efforce d’étrangler et à abolir démocratie bourgeoise et à appauvrir les ouvriers et les paysans pour qu'ils obtenient leurs bénéfices par tous les moyens nécessaires. C’est vrai dans tous les pays capitalistes dans le monde, et plus même en Afrique, en raison des énormes antagonismes économiques et politiques au sein des ces sociétés.

 

Cependant, même ces gains temporaires ne peuvent être consolidés avec des gouvernements corrompus ou dans l'espoir de réformer le mécanisme de l'État capitaliste omnipotent. Même le révolutionnaires politiques plus bien intentionnés seront corrompus par sa machine ou, comme nous souvient le tragique destin de Patrice Lumumba, Thomas Sankara, Kwame Nkrumah, qu’ont été supprimé. C'est pourquoi un parti révolutionnaire avec plusieurs compagnons étant des leaders est crucial pour l'avenir de la lutte de libération. Un tel parti peut à la fois corriger les mauvaises tendances d'un seul camarade et poursuivre la tradition révolutionnaire même si les principaux camarades ont été arrêtés ou assassinés.

 

La seule solution durable, la seule façon de parvenir à la liberté économique et politique, est une révolution socialiste. Une telle révolution ne peut pas être réalisée par des élections parlementaires ou par un coup d'État militaire, mais seulement par une révolte populaire fondée sur les conseils et les milices armées des travailleurs et des paysans pauvres. Un gouvernement résultant de paysans et de travailleurs pauvres irait plus loin que les révolutions passées: il devrait nationaliser la terre et la donner à la paysannerie pauvre; nationaliser les grandes entreprises sous le contrôle des travailleurs; expulser les puissances impérialistes et exproprier la bourgeoisie sans compensation; abolir l'éducation occidentale et néo-coloniale, et introduire un nouveau système éducatif socialiste. En d'autres termes, pour libérer le peuple africain, nous devons combiner la révolution démocratique avec le socialisme.

 

Notre socialisme n'a rien de commun avec la caricature bureaucratique qui a commencé en URSS après la prise du pouvoir par Staline en 1923/24. Notre socialisme sera révolutionnaire et non bureaucratique; Ce sera internationaliste et non centré sur une seule nation. Ce sera le socialisme dans l'esprit de la Révolution d'Octobre 1917 menée par Lénine et Trotsky!