Manifeste de l'Afrique: Introduction

 

 

 

Pendant de nombreuses années, les propagandistes de la classe dirigeante nous ont dit que l'Afrique avait un brillant avenir. En fait, ces années n'étaient brillantes que pour les capitalistes. Nous, ouvriers et opprimés en Afrique, continuons à souffrir des conséquences de l'exploitation capitaliste et de l'oppression impérialiste. 

 

Notre continent saigne: le changement climatique - provoqué par l’économie irresponsable et rentable des sociétés capitalistes dans les pays riches - détruit de plus en plus la base fertile de notre continent en provoquant l'expansion de l'érosion, la désertification, la déforestation et surtout la sécheresse et le pénurie d'eau . En conséquence, 300 millions d'Africains vivent dans un environnement soumis à un stress hydrique et ce nombre devrait augmenter considérablement au cours de la prochaine décennie. De même, la Banque Mondiale estime que d'ici 2030, la population vivant dans les terres arides devrait croître de 58% à 74%. 

 

Nos matières premières et nos terres sont pillées par des sociétés américaines, européennes et chinoises ainsi que par des colons blancs, chinois et indiens, tandis que les travailleurs africains, les jeunes et les paysans pauvres continuent de vivre dans la pauvreté! 

 

Compte tenu de la misère de la vie en Afrique, il n'est pas surprenant que près d'un tiers de la population de l'Afrique subsaharienne cherche à déménager à l'étranger. Alors que le capitalisme a introduit l'informatique et les téléphones cellulaires, il a été incapable de sortir le peuple africain du retard et de la pauvreté. En Afrique subsaharienne, plus de 750 millions de personnes, qui vivent dans une pauvreté extrême (c’est-à-dire, que gagnant moins de 1 dollar par jour), dépendent sur l'agriculture de subsistance comme principale source de nourriture et de revenus. Dans les mines et l'industrie pétrolière et gazière, les grandes sociétés exploitent nos travailleurs - parmi eux beaucoup d'enfants - jusqu'à l'épuisement et la mort! 

 

Cette situation ne s'améliorera pas et ne pourra pas s'améliorer tandis que les grandes entreprises et la terre seront entre les mains des capitalistes - une classe qui, de par sa nature même, ne peut devenir riche qu'aux dépens de l'écrasante majorité de la classe ouvrière et de la paysannerie pauvre. 

 

Alors que le capitalisme est entré dans une période historique de déclin depuis 2008, la pauvreté, les guerres et les catastrophes climatiques vont inévitablement augmenter jusqu'à ce que la classe ouvrière et les opprimés se lèvent et renversent ce système à l'échelle mondiale. Dans des conditions de capitalisme déclinant, la classe dirigeante du monde entier accélère sans relâche ses attaques contre les travailleurs et les pauvres. Les Grandes Puissances impérialistes d'Occident et d'Orient (Etats-Unis, UE, Russie, Chine, Japon), dont la rivalité mutuelle ne cesse de s'intensifier, ils terrorisent militairement et économiquement les peuples du monde semi-colonial par la surexploitation. 

 

La Courante Communiste Révolutionnaire Internationale (CCRI) déclare que la liberté économique et le pouvoir politique ne peuvent être atteints que si la classe ouvrière d'un pays, en alliance avec la paysannerie pauvre, renverse la classe dirigeante, expulse les impérialistes étrangers et ouvre la voie vers le socialisme – d’abord dans ses propres pays, puis à travers l'Afrique et enfin à l'international! 

 

Confirmant et s'appuyant sur ses programmes programmatiques de 2012 et 2016, ainsi que sur ses Thèses sur le Capitalisme et la Lutte des Classes en Afrique Noire (2017), la CCRI diffuse ce manifesto aux combattants militants de la classe ouvrière africaine, jeunes et opprimés. Nous appelons tous les révolutionnaires à s'unir et à s'organiser pour la lutte internationale pour la révolution socialiste et la libération de l'humanité!