Une décennie de travail concentré et réussi

 

 

Le 10e anniversaire de la Courante Communiste Révolutionnaire Internationale

 

Par Michael Pröbsting, Secrétaire international Courante Communiste Révolutionnaire Internationale (CCRI/RCIT), 31 mars 2021, www.thecommunists.net

 

 

 

En ces jours, la CCRI vivra le 10e anniversaire de son existence. Le er avril 2011 (non, ce n'était pas un canular du poisson d'avril!), Une poignée de camarades ont été expulsés par la majorité de la direction internationale de notre prédécesseur - la Mouvement pour une Internationale Communiste Révolutionnaire-MICR (rebaptisée Ligue pour la Cinquième Internationale-L5I d'ici 2003). Parmi les camarades expulsés figuraient Almedina Gunić, la secrétaire internationale aux femmes de cette organisation, ainsi que l'auteur de ces lignes, membre de sa direction internationale depuis près de deux décennies.

 

Notre expulsion n'a pas été une surprise, puisque la majorité nous avait déjà interdit d'assister à toute réunion avec la base ou la direction pendant plusieurs semaines, craignant un débat ouvert sur nos idées. Par conséquent, nous étions prêts à poursuivre notre travail sans interruption et le jour après notre expulsion, le 2e Avril, nous avons organisé une petite conférence pour fonder une nouvelle organisation. Alors que le groupe initial vivait en Autriche, nous avons rapidement (rétabli) des relations avec des camarades partageant les mêmes idées de notre ancienne organisation internationale au Sri Lanka, au Pakistan et aux États-Unis. Nous avons discuté de plans communs, rédigé un programme international et d'autres documents, lancé un journal international en anglais («Revolutionary Communism») et commencé à fonctionner comme une organisation internationale. L'annonce officielle et publique de la Courante communiste révolutionnaire international (CCRI / RCIT) a eu lieu un an plus tard, lorsque toutes les étapes préparatoires nécessaires ont été mises en œuvre avec succès.

 

Le fond de la scission était notre lutte contre le processus rapide de dégénérescence centriste de la L5I. Comme nous avons largement documenté les problèmes politiques de notre lutte de factions dans d'autres ouvrages, nous renvoyons les lecteurs intéressés à ces documents. [1] L'évolution de la dernière décennie depuis notre scission a pleinement confirmé notre critique de la majorité L5I. Suivant la devise «rapide et furieux», ils ont connu une nouvelle dégénérescence politique entraînant la défense de la mondialisation néolibérale comme un «moindre mal» (par rapport au protectionnisme), dans la déclaration que l'Union européenne impérialiste représenterait « le progrès démocratique bourgeois» (Par rapport à l'État national) et divers autres changements politiques reflétant une adaptation lâche opportuniste au libéralisme bourgeois. Depuis le printemps 2020, le L5I est devenu un partisan dévoué de la politique du Confinement de l'État bonapartiste, a rejoint la campagne « Zéro COVID » qui appelle à des couvre-feux radicaux à la Chine et appelle publiquement les flics à appliquer les lois » contre ceux qui ne suivent pas les décrets du gouvernement. Sur le plan organisationnel, ils ont dû faire face à de nouvelles divisions et à la décomposition. [2]

 

Alors que le L5I passait rapidement au camp de l'opportunisme et du social-bonapartisme, il a été laissé à CCRI de poursuivre notre fière tradition révolutionnaire qui a commencé avec la formation de l'organisation prédécesseur du MICR au milieu des années 1970.

 

Cependant, bien que nous soyons fiers de notre histoire et de notre tradition, nous avons toujours souligné que la CCRI ne fait pas de l'accord sur notre analyse historique et positionne une condition obligatoire pour travailler ensemble. En fait, la grande majorité de nos membres aujourd'hui viennent d'autres traditions ou sont de jeunes camarades nouveaux dans la politique révolutionnaire.

 

 

 

Un enfant de la période révolutionnaire historique qui a débuté en 2008

 

 

 

Dans une certaine mesure, la CCRI est un enfant de la nouvelle période historique qui s'est ouverte avec la Grande Récession en 2008/09. [3] À cette époque, il nous est vite devenu clair que la crise profonde de l’économie capitaliste mondiale aurait des conséquences profondes et à long terme. À la fin de 2008, nous avons présenté une résolution correspondante à une réunion internationale des dirigeants de notre organisation prédécesseur, qui a souligné les principales caractéristiques de la nouvelle période révolutionnaire historique. Nous avons plaidé pour répondre à ce tournant historique avec une orientation plus militante avec un accent majeur non pas sur l'université et les couches les mieux adaptées, mais plutôt sur les éléments de masse de la classe ouvrière, des opprimés et du monde semi-colonial. [4]

 

Notre approche était basée sur la remarque de Trotsky dans laquelle il caractérisait le « marxisme [comme] une méthode d'analyse historique, d'orientation politique » [5]

 

Par conséquent, nous n'étions pas satisfaits des descriptions superficielles et des semi-conclusions éclectiques - une méthode préférée des centristes en général et nos adversaires dans ce débat en particulier - mais a insisté sur une analyse claire et cohérente et une orientation stratégique. Bien que nous ayons perdu le vote lors de cette réunion, les débats internes suivants jusqu'à notre expulsion ont été fortement influencés par les différences d'appréciation de la nouvelle période historique et des conséquences pratiques qui en découlent.

 

Reprenant les brillantes pensées de Hegel sur la dialectique, Trotsky a noté dans son Histoire de la Révolution russe que « tous les accidents historiques ouvrent les vannes de la nécessité ». [6] Par analogie, nous pouvons dire que le moment de notre expulsion de notre organisation prédécesseur - au milieu du début de la Révolution arabe au printemps 2011 - était accidentel mais c'était un accident qui exprimait une nécessité. La Révolution arabe - le plus grand événement de lutte de classe depuis la phase 1968-76 - venait de commencer. [7] Ce processus crucial a pleinement confirmé notre caractérisation de la nouvelle période historique comme révolutionnaire. Dans une telle période de luttes de classe aiguës, les différences fondamentales dans le programme, la stratégie et l'orientation pratique sont impossibles à concilier au sein d'une organisation commune et, par conséquent, la division était le résultat inévitable de nos différentes perspectives.

 

Notre compréhension du caractère profond des développements de la nouvelle période historique a également accéléré notre désir de faire avancer notre analyse des grands défis théoriques. Ces efforts ont abouti à la publication d'un certain nombre de livres et de brochures importantes. Dans ces travaux, nous avons traité, en particulier, de notre analyse théorique de l'impérialisme et des changements qui ont eu lieu au cours des dernières décennies (par exemple, le déplacement de la production de valeur capitaliste du cœur de l'impérialisme occidental vers les pays semi-coloniaux et la Chine, les changements la composition de la classe ouvrière [8] , les migrations [9] , la montée de la Chine et de la Russie et l'accélération de la rivalité inter-impérialiste, les questions complexes de la ascension des puissances régionales et la soi-disant théorie du «sous-impérialisme "[10] , etc.); des questions comme la restauration capitaliste à Cuba [11] , l'application de la tactique du front unique dans une période où de nouvelles formations populistes de gauche se développent [12] ; la crise du sionisme et le programme de l'antisionisme [13] ; la question d'État à l'époque de la contre-révolution COVID-19; ainsi que d'autres problèmes.

 

 

 

Les grands tournants de la politique mondiale en tant que tests historiques pour les socialistes

 

 

 

À notre avis, toute organisation révolutionnaire est mise à l'épreuve lors d'événements politiques majeurs d'importance historique. Naturellement, une telle référence doit également s'appliquer à nous-mêmes. En regardant en arrière à la dernière décennie, nous pouvons affirmer avec fierté que nous avons réussi à élaborer une analyse correcte de tels événements ainsi qu'une réponse programmatique révolutionnaire correspondante. Et nous l'avons fait à temps - pas des années après de tels événements!

 

Comme il ne s'agit que d'un bref aperçu de la première décennie de notre travail en tant que CCRI, nous nous limitons à quelques références aux développements politiques les plus importants de cette période. Les lecteurs intéressés par plus de détails peuvent étudier nos documents respectifs auxquels nous nous référons dans les notes de bas de pages correspondantes.

 

Premièrement, notre analyse du déclin du capitalisme nous a permis de reconnaître la nécessité inhérente à l'accélération de toutes les contradictions entre les classes. Ainsi, nous avons pu prévoir la dynamique aboutissant à la fois à une offensive réactionnaire de la classe dirigeante (attaques anti-démocratiques, coup d'État, politique du confinement, montée du racisme et de l'islamophobie, etc.) ainsi qu'une augmentation massive de la lutte de classe (plus important encore, la révolution arabe et la vague mondiale de soulèvements populaires à l'automne 2019 [14]). De même, nous avons pu prédire l'accélération massive de la rivalité entre les Grandes puissances impérialistes - surtout les États-Unis et la Chine. [15] Notre méthode nous a permis d'intégrer tous ces développements dans l'analyse marxiste de l'actuelle période historique de décadence du capitalisme qui provoque inévitablement des virages brusques, des explosions, des situations révolutionnaires aussi bien que contre-révolutionnaires, etc.

 

Trotsky a remarqué un jour: «La grande importance pratique d'une orientation politique correcte est plus évidente en période de conflits sociaux aigus, de virages politiques rapides ou de changements soudains de situation. En ces temps, les conceptions et généralisations politiques sont vite dépassées et exigent leur remplacement complet - ce qui est plus facile - ou leur réalisation, précision ou rectification partielle - ce qui est plus difficile -. C'est précisément dans ces périodes que surgissent toutes sortes de combinaisons et de situations transitoires, intermédiaires, qui dépassent les normes habituelles et exigent une attention théorique continue et redoublée. En un mot, si à l'époque pacifique et «organique» (avant la guerre) on pouvait même vivre aux dépens de quelques abstractions préconçues, à notre époque chaque événement nouveau requiert nécessairement la loi la plus importante de la dialectique: la vérité est toujours concrète.» [16]

 

Ces propos se sont avérés particulièrement pertinents dans la période historique actuelle, si riche en événements politiques tumultueux et explosions. Notre méthode nous a permis d'élaborer une ligne révolutionnaire sur tous les grands événements politiques mondiaux de la dernière décennie. Contrairement aux réformistes et centristes qui ont honteusement loué la tyrannie syrienne d'Assad (les staliniens de toutes sortes, etc.) [17] , se sont rangés du côté du coup d'État militaire du général Sissi en Égypte (par exemple les staliniens, le TMI d'Alan Woods, le LIT morénoïte) [18], ou a adopté une position neutre d'abstentionnisme, la CCRI a soutenu les luttes populaires en cours de la Révolution arabe jusqu'à aujourd'hui. Contrairement aux déserteurs, nous n'avons pas arrêté notre soutien aux luttes de libération contre les dictatures capitalistes et à l'intervention impérialiste lorsque la montée spectaculaire de l'islamophobie dans l'opinion publique mondiale a rendu cela de plus en plus impopulaire.

 

Contrairement à ces forces qui saluent la Chine comme un État «socialiste» ou «progressiste» ou à celles qui prétendent qu'elle serait une sorte de pays «semi-colonie» ou «opprimé», la CCRI a analysé en profondeur la nature capitaliste et impérialiste de Chine [19] et Russie [20] . Nous avons expliqué que la rivalité croissante entre les Grandes puissances (États-Unis, Chine, UE, Russie et Japon) a un caractère inter-impérialiste dans lequel les socialistes ne doivent se rallier à aucun camp. En revanche, avons-nous souligné, les socialistes doivent défendre le programme du défaitisme révolutionnaire résumé ostensiblement dans les fameux slogans de Karl Liebknecht et Vilenin: « Le principal ennemi est chez nous » et « Transformer la guerre impérialiste en guerre civile ». [21]

 

Le dernier test majeur pour toutes les organisations socialistes a été la contre-révolution COVID-19 . Dans presque tous les pays du monde, la classe dirigeante exploite une pandémie pour couvrir les attaques anti-démocratiques et la formation et l’expansion d'un État chauvin-bonapartiste. La CCRI a compris dès le début que cette pandémie était réelle mais certainement pas une catastrophe mondiale qui pourrait justifier de quelque manière que ce soit des couvre-feux répétés et complets pour des population entières. Déjà dans notre tout premier article - intitulé « La campagne chauvine derrière l'hystérie du «coronavirus de Wuhan » et la réponse révolutionnaire » et publié le 2 février 2020 - Almedina Gunić a mis en garde contre les tentatives de la classe dirigeante d'exploiter cette pandémie pour des campagnes chauvines et pour étendre la police et l'État de surveillance. [22] Trois jours plus tard, le 5 février 2020, nous avons approfondi cette analyse et souligné la nature politique de la COVID-19 de la classe dirigeante: [23] Nous avons averti qu'étant donné le caractère dramatique de la crise - le monde capitaliste L'économie était entrée dans une phase de dépression à l'automne 2019 alors que, dans le même temps, une vague mondiale de soulèvements populaires brisait l'ordre bourgeois - la classe dirigeante exploiterait la pandémie pour couvrir son offensive contre-révolutionnaire. Depuis, nous avons publié sur ce sujet, plus de 80 brochures, essais, articles et déclarations ainsi qu'un livre dont un certain nombre ont été traduits dans d'autres langues. [24]

 

Comme nous l'avons démontré dans nos travaux, la plupart des soi-disant «gauches» - sociaux-démocrates, staliniens, bolivariens, trotsko-révisionnistes - n'ont pas la moindre idée de la nature contre-révolutionnaire de la politique d'État capitaliste qui se déroule sous la couverture de la pandémie. Pire encore, beaucoup d'entre eux continuent de soutenir criminellement la politique du confinement qui signifie objectivement ne soutenir rien d'autre qu'une expansion de la police et de la surveillance. [25] Et les forces les plus réactionnaires de la Gauche du Confinement - comme les partisans de la fameuse campagne ZeroCOVID - critiquent même les gouvernements capitalistes pour ne pas avoir imposé des Confinements plus, plus durs et plus longs. [26]

 

La CCRI a caractérisé à plusieurs reprises la contre-révolution COVID-19 comme un événement mondial, massif et choquant de proportions similaires comme la Première Guerre mondiale. Et, comme en 1914, presque toutes les organisations du mouvement ouvrier officiel ont capitulé devant la pression de la classe dirigeante et sont devenues serviteurs directs ou indirects de l'État impérialiste. La crise de la direction révolutionnaire a rarement été aussi cruelle et visible!

 

 

 

Nos réalisations et défis

 

 

 

En résumé, nous considérons comme la plus grande réussite de notre travail au cours de la dernière décennie que nous ayons pu élaborer une ligne révolutionnaire avec une analyse et une réponse programmatique à tous les grands événements politiques mondiaux. Cela nous a permis de maintenir la continuité révolutionnaire - le programme et les méthodes du marxisme authentique - à laquelle nos anciens camarades, rejoignant le camp du centrisme opportuniste, avaient abandonné. Trotsky a souligné que la force des méthodes d'une organisation marxiste réside dans cela, que son programme et ses pronostics sont capables de résister à l'épreuve des grands événements. [27] Combien d'organisations «socialistes» peuvent dire cela d'elles-mêmes?!

 

Nous avons toujours souligné que la capacité de trouver une orientation correcte dans les événements tumultueux de la lutte de classe mondiale est une condition préalable à toute organisation qui veut agir comme une force révolutionnaire. Naturellement, les organisations révolutionnaires ont également plusieurs autres obligations majeures - en termes de théorie, de propagande, d'agitation et de travail pratique. Mais sans une telle orientation correcte, il est impossible d'avancer dans le processus de construction d'un parti mondial révolutionnaire! Comme Trotsky l'a fait remarquer un jour: « L'art de la direction révolutionnaire est avant tout l'art d'une orientation politique correcte. " [28]

 

Sur la base d'une ligne aussi correcte, nous avons pu publier un certain nombre de livres ainsi que de nombreuses brochures dans lesquelles nous avons élaboré en détail notre analyse théorique sur diverses questions cruciales de la période actuelle. Notre 10e livre, d'ailleurs, sera publié dans les prochains jours - il traite de l'histoire des « guerres sionistes » et a été écrit par notre camarade Yossi Schwartz.

 

De plus, nous publions quotidiennement sur notre site des articles et produisons chaque mois une revue internationale ainsi qu'une revue théorique - tous deux en anglais. En outre, le caractère véritablement international de la CCRI est démontré par le fait que nous avons publié notre matériel sur notre site Web en 25 langues parmi lesquelles les plus importantes sont - après l'anglais - l'espagnol, le portugais, l'arabe, le français, l'allemand et le coréen.

 

Cependant, nous ne nous limitons pas à un travail théorique et à une propagande régulière. Nos sections sont engagées dans des activités pratiques régulières et se joignent aux travailleurs et aux luttes populaires. Des camarades au Mexique, au Brésil, en Corée du Sud, au Sri Lanka et en Grande-Bretagne ont une longue histoire de travail syndical. Nous nous sommes également engagés à plusieurs reprises dans diverses luttes populaires, aidant à organiser les opprimés (Nigéria, Kenya, Mexique, Pakistan, Cachemire et Sri Lanka). Dans d'autres pays, nous travaillons systématiquement au sein des communautés de migrants et avons un historique de l'organisation de manifestations de jeunes (Autriche), de la construction d'initiatives locales en solidarité avec les réfugiés (Allemagne) ou du côté de la lutte des personnes opprimées dans les conditions les plus difficiles (Israël / Palestine occupée ).

 

Une telle combinaison de travail théorique, de propagande et d'agitation régulières ainsi que de participation pratique à la lutte des classes nous a permis de construire une organisation internationale avec des sections et des militants dans plus d'une douzaine de pays d'Asie, d'Afrique, d'Amérique latine et d'Europe. Ce n’est pas une petite réussite pour une organisation qui a commencé comme un très petit groupe de cinq camarades dans un seul pays. Cependant, grâce à notre travail systématique, nous pourrions créer un groupe de cadres internationaux capables d'analyser collectivement les événements majeurs de la lutte de classe et de traduire une telle analyse en conclusions concrètes pour un travail pratique. Cette réalisation est le résultat de notre méthode internationaliste cohérente.

 

La CCRI a été fondé sur le principe de Trotsky selon lequel toute organisation révolutionnaire doit être construite dès le début en tant qu'organisation internationale. [29] De nombreuses autres organisations socialistes n'ont pas réussi à comprendre ce principe marxiste et à se concentrer sur la politique nationale et la construction d'une organisation nationale. Ils croient à tort qu'ils doivent d'abord construire une organisation nationale et plus tard seulement, à un moment donné, une organisation internationale. Dans la pratique, une telle approche aboutit inévitablement à une approche centrée sur le national - tant sur le plan politique qu'organisationnel. Mais, comme Trotsky l'a noté à juste titre, « les politiques marxistes« dans un pays »sont aussi impossibles que la construction d'une société socialiste« dans un seul pays »[30]

 

Au CCRI, nous n'avons jamais compris la défense du marxisme révolutionnaire dans un sens conservateur, c'est-à-dire se limiter à défendre les bonnes choses qui ont été dites dans le passé. Le marxisme est une méthode vivante, il ne peut pas exister comme une bible avec une liste de commandements, mais seulement comme un guide d'action qui doit être appliqué à la lutte des classes aujourd'hui. Par conséquent, nous, au CCRI, jugeons les autres forces non pas tant par ce qu'elles ont dit dans le passé (sans, bien sûr, ignorer ces questions) mais par leurs positions sur les principaux problèmes de la situation mondiale actuelle et de la lutte des classes. Sur cette base, nous avons contacté à plusieurs reprises d'autres forces et tenté de faire progresser la collaboration et, si possible, la fusion. Dans certains cas, nous avons eu du succès, dans d'autres non. Mais nous pensons qu'une telle approche est importante pour faire avancer le processus de fusion d'authentiques révolutionnaires.

 

Nous ne sommes en aucun cas satisfaits de notre travail. Bien que nous soyons fiers de ce que nous avons accompli au cours de ces dix années, nous sommes conscients que beaucoup de travail nous attend. Nos forces ont considérablement augmenté depuis le début, mais nous sommes encore petits. À ce propos, si nos sections ont des racines dans la classe ouvrière et parmi les opprimés, nous sommes loin de diriger l'avant-garde. Il reste encore beaucoup à faire et le sera. Mais nous avons créé une bonne base pour avancer dans la création de l'instrument le plus important de la classe ouvrière dans sa lutte pour la libération - un Parti mondial de la révolution socialiste ! Nous appelons tous les militants qui luttent pour un avenir socialiste à nous rejoindre!

 

 

 

[1] Sur l’histoire de la CCRI/RCIT et de notre organisation précédente voir notre livre de Michael Pröbsting: Building the Revolutionary Party in Theory and Practice. Regard en arrière et en avant après 25 ans de lutte organisée pour le bolchevisme, décembre 2014, https://www.thecommunists.net/theory/rcit-party-building/. Dans cet essai, nous nous référerons à un certain nombre de documents de l’ECR. Beaucoup d’entre eux ont été traduits et publiés dans d’autres langues et sont en ligne sur notre site Web.

 

[2] La RCIT a traité de la dégénérescence centriste de la L5I dans divers documents. Voir par exemple Michael Pröbsting: Lockdown Left says: « Cops Need to Enforce Laws ». L’ex-révolutionnaire L5I comme autre exemple de social-bonapartisme honteux à l’époque de la contre-révolution COVID-19, 24 juillet 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/lockdown-left-l5i-says-cops-need-to-enforce-laws/; par le même auteur: COVID-19: Zero Socialism in the « ZeroCOVID » campagne. Suivant le modèle de la Chine et de l’Australie, certains staliniens et « trotskistes » britanniques appellent à un « verrouillage total et indéfini », le 22 décembre 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-zero-socialism-in-the-zerocovid-campaign/; Le pseudo-trotskiste L5I félicite la police britannique pour son service. Une autre capitulation à la pression impérialiste au lendemain de l’attentat terroriste de Manchester, le 25 mai 2017, https://www.thecommunists.net/theory/l5i-and-police/; Les marxistes du marché. Deux documents remarquables de l’ex-Trotskiste L5I, le 25 avril 2017, https://www.thecommunists.net/theory/l5i-opportunism/; Les Gardiens de la démocratie impérialiste suédoise. Un autre document remarquable de l’ex-Trotskiste L5I, le 09 mai 2017, https://www.thecommunists.net/theory/l5i-opportunism-2/; Le marxisme, l’Union européenne et le Brexit. La L5I et l’Union européenne : un virage à droite loin du marxisme. Le récent changement de position de la L5I à l’égard du soutien à l’adhésion à l’UE représente un changement par rapport à sa propre tradition, à la méthode marxiste et aux faits; Août 2016: Communiste révolutionnaire n° 55, http://www.thecommunists.net/theory/eu-and-brexit/; L’UE représente-t-elle le « progrès démocratique bourgeois » ? Une fois de plus, sur l’UE et les tactiques de la classe ouvrière – Un addenda à notre critique du virage à droite de la L5I et de son soutien à l’adhésion à l’UE, 16.09.2016, https://www.thecommunists.net/theory/eu-brexit-article/; La gauche britannique et le référendum sur l’UE : les nombreux visages du social-impérialisme pro-britannique ou pro-UE. Une analyse de l’incapacité de la gauche à se battre pour une position indépendante, internationaliste et socialiste à la fois contre l’impérialisme britannique et européen (chapitre III.3.), août 2015, https://www.thecommunists.net/theory/british-left-and-eu-referendum/; RCIT : Où dérive la LFI ? Lettre du RCIT aux camarades de LFI, 11.5.2012, http://www.thecommunists.net/theory/centrist-degeneration-of-lfi/; Manfred Meier: Nachbeben des Brexit - Zur Rechtswende von GAM/L5I: das « JA » zum Verbleib in der EU, août 2016, http://www.thecommunists.net/home/deutsch/gam-brexit/

 

[3] Le RCIT a régulièrement analysé le développement de l’économie mondiale capitaliste. Nos derniers documents sont le chapitre I du livre ci-dessous de Michael Pröbsting: The COVID-19 Global Counterrevolution: What It Is and How to Fight It; par le même auteur: Non, le virus Corona n’est pas la cause principale de la crise économique mondiale! Bourgeois Media reconnaît officiellement le début d’une autre grande récession, le 3 mars 2020,https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/livre-la-contre-r%C3%A9volution-mondiale-dans-covid-19/ ;

 

 https://www.thecommunists.net/worldwide/global/corona-virus-is-not-the-main-cause-of-global-economic-slump/; Une autre grande récession de l’économie mondiale capitaliste a commencé. La crise économique est un facteur important de l’évolution dramatique actuelle de la situation mondiale, le 19 octobre 2019, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/another-great-recession-of-the-capitalist-world-economy-has-begun/; La prochaine grande récession imminente. Observations sur la dernière chute des marchés boursiers et la crise structurelle de l’économie mondiale capitaliste, 12 octobre 2018, https://www.thecommunists.net/theory/the-next-looming-great-recession/; voir aussi, par exemple, les chapitres respectifs sur l’économie dans les documents annuels de perspective mondiale mentionnés ci-dessous. Pour notre analyse antérieure de l’économie mondiale capitaliste voir p. ex. Michael Pröbsting : Économie mondiale – vers une nouvelle amélioration ? dans : Fifth International, Volume 3, No. 3, Automne 2009, https://www.thecommunists.net/theory/world-economy-crisis-2009/; Michael Pröbsting:Impérialisme, mondialisation et déclin du capitalisme(2008), : Richard Brenner, Michael Pröbsting, Keith Spencer : The Credit Crunch - A Marxist Analysis, Londres 2008, https://www.thecommunists.net/theory/imperialism-and-globalization/

 

[4] Sur notre analyse de la période historique voir par exemple le chapitre 14 dans le livre de Michael Pröbsting: The Great Robbery of the South. Continuité et changements dans la super-exploitation du monde semi-colonial par Monopoly Capital Consequences for the Marxist Theory of Imperialism, RCIT Books, Vienne 2013, http://www.great-robbery-of-the-south.net/. Michael Pröbsting : Une confirmation puissante. Une étude bourgeoise sur le caractère révolutionnaire de la période historique actuelle, le 12 mars 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/confirmation-of-revolutionary-character-of-historic-period/; RCIT : L’avancement de la contre-révolution et l’accélération des contradictions de classe marquent l’ouverture d’une nouvelle phase politique. Theses on the World Situation, the Perspectives for Class Struggle and the Tasks of Revolutionaries (janvier 2016), 23 janvier 2016, dans : Revolutionary Communism no 46, p. 16 (chapitre III), https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2016/; voir aussi les documents annuels world perspective que le RCIT a publiés au cours des dernières années : RCIT: World Perspectives 2020: Une situation mondiale pré-révolutionnaire. Thèses sur la situation mondiale, les perspectives de la lutte de classe et les tâches des révolutionnaires, 8 février 2020, https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2020/; RCIT: Perspectives mondiales 2019: Vers une éruption politique volcanique. Theses on the World Situation, the Perspectives for Class Struggle and the Tasks of Revolutionaries, 2 mars 2019, https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2019/; Michael Pröbsting: World Perspectives 2018: Un monde en proie aux guerres et aux soulèvements populaires. Thèses sur la situation mondiale, les perspectives de la lutte de classe et les tâches des révolutionnaires, RCIT Books, Vienne 2018, https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2018/; RCIT: World Perspectives 2017: La lutte contre l'offensive réactionnaire à l'ère du Trumpisme, 18 décembre 2016, https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2017/; RCIT: World Perspectives 2016: La contre-révolution et l'accélération des contradictions de classe marquent l'ouverture d'une nouvelle phase politique, 23 janvier 2016, https://www.thecommunists.net/theory/world-perspectives-2016/; RCIT: Perspectives de la lutte de classe à la lumière de l'aggravation de la crise dans l'économie et la politique impérialistes mondiales, 11 janvier 2015, https://www.thecommunists.net/theory/world-situation-january-2015/; RCIT : L’escalade de la rivalité inner-impérialiste marque l’ouverture d’une nouvelle phase de la politique mondiale. Les œils sur les récents développements majeurs de la situation mondiale adoptés par le Comité exécutif international du RCIT, avril 2014, dans : Revolutionary Communism (English-language Journal of the RCIT) no 22, http://www.thecommunists.net/theory/world-situation-april-2014/; RCIT: Aggravation des contradictions, aggravation de la crise du leadership. Les œils sur les récents développements majeurs de la situation mondiale adoptés par le Comité exécutif international du RCIT, 9.9.2013, dans: Revolutionary Communism no 15, http://www.thecommunists.net/theory/world-situation-september2013/; RCIT: La situation mondiale et les tâches des communistes bolcheviques. Theses of the International Executive Committee of the Revolutionary Communist International Tendency, mars 2013, dans : Revolutionary Communism no 8, www.thecommunists.net/theory/world-situation-march-2013

 

[5] Leon Trotsky: The New Course (1923), dans: Le défi de l'opposition de gauche(1923-25), Pathfinder Press, New York 1975, p. 96

 

[6] Leon Trotsky: Histoire de la révolution russe(1930), Haymarket Books, Chicago 2008, p. 509

 

[7] Le RCIT a publié de nombreux documents sur la révolution arabe. Ils peuvent être consultés ici: https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/. Nos documents sur la deuxième vague de la révolution arabe à partir de début 2019 sont compilés sur une sous-page spéciale : https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/collection-of-articles-on-2nd-wave-of-great-arab-revolution/; en particulier, nous nous référons à notre livre de Michael Pröbsting Buch: Lehren und Perspektiven des arabischen Aufstandes, août 2011, https://www.thecommunists.net/publications/werk-8/; RCIT: Revolution and Counterrevolution in the Arab World: An Acid Test for Revolutionaries, Resolution of the International Executive Committee of the RCIT, 31 mai 2015, https://www.thecommunists.net/theory/theses-arab-revolution/

 

[8] Michael Pröbsting : The Great Robbery of the South. Continuité et changements dans la super-exploitation du monde semi-colonial. Conséquences du monopole capital pour la théorie marxiste de l'impérialisme, RCIT Books, Vienne 2013, http://www.great-robbery-of-the-south.net/.

 

[9] Michael Pröbsting : Thesen zu Rassismus, Migration, der Lage der MigrantInnen, 2011, https://www.thecommunists.net/publications/werk-7/ ; Voir aussi Michael Pröbsting: Migration et surexploitation: théorie marxiste et rôle de la migration dans la période actuelle de déclin capitaliste, in: Critique: Journal of Socialist Theory (Volume 43, Numéro 3-4, 2015), pp. 329-346, http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/03017605.2015.1099846;. RCIT : Marxisme, migration et intégration révolutionnaire, https://www.thecommunists.net/oppressed/revolutionary-integration/; Michael Pröbsting : The Great Robbery of the South, chapitre 8.iv) et 14ii), https://www.thecommunists.net/theory/great-robbery-of-the-south/

 

[10] Voir p. ex. Michael Pröbsting : Semi-Colonial Intermediate Powers and the Theory of Sub-Imperialism. Une contribution à un débat en cours entre marxistes et une proposition pour s’attaquer à un problème théorique, le 1er août 2019, https://www.thecommunists.net/theory/semi-colonial-intermediate-powers-and-the-theory-of-sub-imperialism/; par le même auteur: The China-India Conflict: Its Causes and Consequences. Quel est le contexte et la nature des tensions entre la Chine et l’Inde dans la région frontalière du Sikkim ? Quelles devraient être les conclusions tactiques des socialistes et des militants des Mouvements de libération ? le 18 août 2017, https://www.thecommunists.net/theory/china-india-rivalry/; RCIT : La Turquie et les tensions croissantes en Méditerranée orientale. Thèses sur les contradictions complexes entre les puissances impérialistes et régionales, la révolution arabe et les tactiques conséquentes des marxistes, le 28 août 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/turkey-and-the-growing-tensions-in-eastern-mediterranean/.

 

[11] Michael Pröbsting: La Révolution cubaine est épuisée? Le chemin de la révolution à la restauration du capitalisme, RCIT Books, Vienne 2013, https://www.thecommunists.net/theory/cuba-s-revolution-sold-out/

 

[12] Michael Pröbsting : Marxisme et tactique de front uni aujourd’hui. La lutte pour l’hégémonie prolétarienne dans le Mouvement de libération dans les pays semi-coloniaux et impérialistes dans la période actuelle, LIVRES RCIT, Vienne 2016, Chapitre III, https://www.thecommunists.net/theory/book-united-front/

 

[13] Yossi Schwartz : Palestine et sionisme. L’histoire de l’oppression du peuple palestinien. Un compte rendu critique des mythes du sionisme, RCIT Books, Vienne 2019, https://www.thecommunists.net/theory/palestine-and-zionism/, voir aussi par le même auteur Racisme, antisémitisme et sionisme. Sur l’oppression des Indiens d’Amérique du Nord, afro-américains, musulmans et juifs dans l’histoire et présente, février 2020, https://www.thecommunists.net/theory/racism-anti-semitism-and-zionism/; Antisémitisme et antisionisme, 16 novembre 2018, https://www.thecommunists.net/theory/anti-semitism-and-anti-zionism/; Sur l’antisémitisme et le racisme sioniste, 22.12.2018, https://www.thecommunists.net/theory/on-anti-semitism-and-zionist-racism/

 

[14] Pour un aperçu et une caractérisation de ces événements voir, en outre les déclarations pertinentes sur les différents pays, Michael Pröbsting: Are We Nearing a New « 68 Moment »? Une vague massive de lutte mondiale des classes au milieu d’un changement radical de la situation mondiale 22 octobre 2019, a https://www.thecommunists.net/worldwide/global/are-we-nearing-a-new-68-moment/

 

[15] Sur l’analyse du RCIT de la rivalité de grande puissance et de l’élévation de la Chine et de la Russie pendant que les puissances impérialistes émergentes voient la littérature mentionnée dans la sous-section spéciale sur notre site Web : https://www.thecommunists.net/theory/china-russia-as-imperialist-powers/. En particulier, nous nous référons au livre de Michael Pröbsting: Anti-Impérialisme à l’ère de la rivalité grande puissance. Les facteurs à l’origine de l’accélération de la rivalité entre les États-Unis, la Chine, la Russie, l’UE et le Japon. A Critique of the Left’s Analysis and an Outline of the Marxist Perspective, RCIT Books, janvier 2019,

 

 https://www.thecommunists.net/theory/anti-imperialism-in-the-age-of-great-power-rivalry/. Voir aussi nos nombreux documents sur la guerre commerciale mondiale qui ont été recueillis lors d’une sous-page spéciale sur notre site Web : https://www.thecommunists.net/worldwide/global/collection-of-articles-on-the-global-trade-war/. Voir aussi le dernier pamphlet de Michael Pröbsting: « A Really Good Quarrel ». Rencontre Entre les États-Unis et la Chine en Alaska : La guerre froide inter-impérialiste se poursuit, le 23 mars 2021, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/us-china-alaska-meeting-shows-continuation-of-inter-imperialist-cold-war/

 

[16] Leon Trotsky: Bonapartism and Fascism (1934), Trotsky Writings 1934-35, p. 51

 

[17] Le RCIT a publié de nombreux documents sur la révolution syrienne qui sont compilés sur une sous-page spéciale sur notre site Web: https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/collection-of-articles-on-the-syrian-revolution/.

 

[18] Le RCIT a publié de nombreux documents sur le processus révolutionnaire et le coup d’État militaire en Egypte. Ils peuvent être consultés ici: https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/. Nous nous référons en particulier à Michael Pröbsting: The Coup d’État in Egypt and the Bankruptcy of the Left’s « Army Socialism », août 2013, https://www.thecommunists.net/theory/egypt-and-left-army-socialism/; Yossi Schwartz: Egypt: The U.S. Support for the Military Coup and the Left’s ignorance, 11.7.2013, https://www.thecommunists.net/worldwide/africa-and-middle-east/egypt-us-support-for-military-coup/

 

[19] Pour notre analyse de la restauration capitaliste en Chine nous nous référons à Michael Pröbsting : la transformation de la Chine en puissance impérialiste. Une étude des aspects économiques, politiques et militaires de la Chine en tant que grande puissance, dans : Communisme révolutionnaire no 4, http://www.thecommunists.net/publications/revcom-number-4 ; voir aussi par le même auteur: Comment est-il possible que certains marxistes doutent encore que la Chine est devenue capitaliste? (A Critique of the PTS/FT), An analysis of the capitalist character of China’s State Owned Enterprises and its political consequences, 18 septembre 2020, https://www.thecommunists.net/theory/pts-ft-and-chinese-imperialism-2/; Impossible de voir le bois pour les arbres (PTS/FT et Chine). L’empirisme éclectique et l’incapacité du PTS/FT à reconnaître le caractère impérialiste de la Chine, le 13 août 2020, https://www.thecommunists.net/theory/pts-ft-and-chinese-imperialism/; pour notre analyse de la Chine en tant que puissance impérialiste voir, en plus du livre susmentionné « Anti-Impérialisme à l’ère de la rivalité grand pouvoir », par exemple Michael Pröbsting: Impérialisme chinois et l’économie mondiale, un essai dans la deuxième édition de L’Encyclopédie Palgrave de l’impérialisme et l’anti-impérialisme, édité par Immanuel Ness et Zak Cope. Il a été publié par Palgrave Macmillan, Cham, en 2020, https://link.springer.com/referenceworkentry/10.1007%2F978-3-319-91206-6_179-1; https://doi.org/10.1007/978-3-319-91206-6_179-1; voir aussi par le même auteur la brochure susmentionnée : The China-India Conflict: Its Causes and Consequences; La question chinoise et la théorie marxiste de l’impérialisme, décembre 2014, https://www.thecommunists.net/theory/reply-to-csr-pco-on-china/.

 

[20] Sur l’analyse du RCIT de l’élévation de la Russie comme les puissances impérialistes émergentes voient, en plus de la littérature mentionnée dans la sous-section spéciale sur notre site Web : https://www.thecommunists.net/theory/china-russia-as-imperialist-powers/, les travaux suivants : Michael Pröbsting : Théorie de Lénine de l’impérialisme et la montée de la Russie en tant que grande puissance. On the Understanding and Misunderstanding of Today’s Inter-Imperialist Rivalry in the Light of Lénine’s Theory of Imperialism, août 2014, http://www.thecommunists.net/theory/imperialism-theory-and-russia/; Michael Pröbsting : La Russie en tant que grande puissance impérialiste. La formation de Russian Monopoly Capital and its Empire – A Reply to our Critics, 18 mars 2014, Numéro spécial du communisme révolutionnaire n° 21 (mars 2014), https://www.thecommunists.net/theory/imperialist-russia/.

 

[21] Pour une discussion plus détaillée du programme du défaitisme révolutionnaire, nous nous référons – en plus du livre ci-dessus « Anti-impérialisme à l’ère de la rivalité de grande puissance » au document de RCIT Theses on Revolutionary Defeatism in Imperialist States, Resolution of the International Executive Committee of the RCIT, 8 septembre 2018, https://www.thecommunists.net/theory/theses-on-revolutionary-defeatism-in-imperialist-states/.

 

[22] Almedina Gunić: Coronavirus: « Je ne suis pas un virus »... mais nous serons le remède! La campagne chauvine derrière l’hystérie du coronavirus de Wuhan et la réponse révolutionnaire, le 2 février 2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/wuhan-coronavirus/, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/wuhan-virus/

 

[23] RCIT: 2019 Corona Virus: Opposez-vous à la vague mondiale de l’hystérie chauvine! Travailleurs et opprimés : Ne faites pas confiance à la classe dirigeante et à ses médias ! 5.2.2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/2019-corona-virus-oppose-the-global-wave-of-chauvinist-hysteria/

 

[24] Le RCIT a analysé la contre-révolution COVID-19 en grande partie depuis ses débuts. À partir du 2 février, nous avons publié plus de 80 brochures, essais, articles et déclarations ainsi qu’un livre qui sont tous compilés à une sous-page spéciale sur notre site Web : https://www.thecommunists.net/worldwide/global/collection-of-articles-on-the-2019-corona-virus/. ;https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/la-ccri-rcit-sur-covid-19-il-y-a-un-an/; https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/virus-corona-2019-opposez-vous-a-la-vague-mondiale-d-hysterie-chauvine/; En particulier, nous référons les lecteurs au Manifeste du RCIT : COVID-19: A Cover for a Major Global Counterrevolutionary Offensive. Nous sommes à un tournant dans la situation mondiale alors que les classes dirigeantes provoquent une atmosphère de guerre afin de légitimer l’accumulation de régimes chauvins étato-bonapartistes, le 21 mars 2020, https://www.thecommunists.net/home/fran%C3%A7ais/covid-19-masquage-d-une-grande-offensive-mondiale-contre-revolutionnaire/; https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-a-cover-for-a-major-global-counterrevolutionary-offensive/. En outre, nous attirons l’attention sur notre livre de Michael Pröbsting: The COVID-19 Global Counterrevolution: What It Is and How to Fight It. Une analyse marxiste et une stratégie pour la lutte révolutionnaire, RCIT Books, avril 2020, https://www.thecommunists.net/theory/the-covid-19-global-counterrevolution/. Voir aussi notre tout premier article sur cette question par Almedina Gunić: Coronavirus: « Je ne suis pas un virus »... mais nous serons le remède! La campagne chauvine derrière l’hystérie du coronavirus de Wuhan et la réponse révolutionnaire, le 2 février 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/wuhan-virus/; Michael Pröbsting : La deuxième vague du COVID-19 Counterrevolution. Sur la stratégie de la classe dirigeante dans la conjoncture actuelle, ses contradictions intérieures et les perspectives des travailleurs et de la résistance populaire, 20 juillet 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/the-second-wave-of-the-covid-19-counterrevolution/; par le même auteur: L’État de la police et de la surveillance dans la phase post-verrouillage. Un examen global des plans de la classe dirigeante visant à étendre la machinerie bonapartiste de l’État au milieu de la crise covid-19, le 21 mai 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/police-and-surveillance-state-in-post-lockdown-phase/; COVID-19: La Grande Déclaration de Barrington est en effet grande! De nombreux scientifiques médicaux protestent contre la politique de verrouillage réactionnaire, le 11 octobre 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-the-great-barrington-declaration-is-indeed-great/.

 

[25] Pour notre critique de la gauche lockdown voir par exemple le chapitre V de notre livre ci-dessus mentionné par Michael Pröbsting: The COVID-19 Global Counterrevolution: What It Is and How to Fight It; voir aussi par le même auteur les derniers chapitres de l’essai mentionné ci-dessus: La deuxième vague de la contre-révolution COVID-19; COVID-19 and the Lockdown Left: The Example of PODEMOS and Stalinism in Spain, 24 mars 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-lockdown-left-podemos-and-stalinism-in-spain/; Social-Bonapartisme en Argentine. Le Partido Obrero (Tendencia) de Jorge Altamira soutient l’état d’urgence, le 29 avril 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/latin-america/social-bonapartism-in-argentina/; Quand l’ultra-gauche se marie social-bonapartisme et donne naissance à l’obscurantisme « post-marxiste ». Une réponse au CWG/ILTT, 5 mai 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-when-ultra-leftism-marries-social-bonapartism/; Brésil: Social-Bonapartism of the Lockdown Left in Practice. Comment les dirigeants des syndicats, du PT, du PCdoB, du pseudo-trotskiste PSTU et du PSOL sabotent la lutte contre le gouvernement Bolsonaro, le 10 juin 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/latin-america/brazil-social-bonapartism-of-the-lockdown-left-in-practice/; Lockdown Left dit: « Les flics ont besoin d’appliquer les lois ». L’ex-révolutionnaire L5I comme autre exemple de social-bonapartisme honteux à l’époque de la contre-révolution COVID-19, 24 juillet 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/lockdown-left-l5i-says-cops-need-to-enforce-laws/; COVID-19: Zéro socialisme dans la campagne « ZeroCOVID ». Suivant le modèle de la Chine et de l’Australie, certains staliniens et « trotskistes » britanniques appellent à un « verrouillage total et indéfini », le 22 décembre 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-zero-socialism-in-the-zerocovid-campaign/; COVID-19: Les racines actuelles et historiques du « socialisme » bourgeois. L’État policier et le revenu de base universel sont des éléments clés de la nouvelle version du « socialisme de guerre » réformiste de 1914, 19 décembre 2020, https://www.thecommunists.net/theory/covid-19-the-current-and-historical-roots-of-bourgeois-lockdown-socialism/

 

[26] Voir à ce sujet par exemple Michael Pröbsting: COVID-19: Zero Socialism dans la campagne « ZeroCOVID ». Suivant le modèle de la Chine et de l’Australie, certains staliniens et « trotskistes » britanniques appellent à un « verrouillage total et indéfini », le 22 décembre 2020, https://www.thecommunists.net/worldwide/global/covid-19-zero-socialism-in-the-zerocovid-campaign/

 

[27] « La puissance de la Quatrième Internationale réside dans ceci, que son programme est capable de résister à l’épreuve des grands événements. » (Quatrième International: Imperialist War And The Proletarian World Revolution, Adopted by the Emergency Conference of the Fourth International, 19-26 mai 1940; in: Documents of the Fourth International, The Formative Years (1933-40), Pathfinder Press, New York 1973, p. 323, http://www.marxists.org/history/etol/document/fi/1938-1949/emergconf/fi-emerg02.htm)

 

[28] Léon Trotsky: Le "troisième Période" des erreurs du Komintern (1930), dans: Trotsky Writings 1930, p. 50

 

[29] Nous développons plus à ce sujet dans le chapitre II de notre livre déjà désigné "Construire le Parti Révolutionnaire sur la Théorie et la Pratique". Pour parler également de la clarification de Trotsky: « Dès ses premiers pas, l'opposition doit donc agir comme une faction internationale - comme l'ont fait les communistes à l'époque de la publication du Manifeste communiste, ou sur la gauche de Zimmerwald au début de la guerre. Dans tous ces cas, les groupes étaient, pour la plupart, en petit nombre ou il s'agissait d'individus isolés; mais, néanmoins, ils ont agi comme une organisation internationale. Au temps de l'impérialisme, cette position est cent fois plus impérative qu'au temps de Marx. Ceux qui croient que la gauche internationale prendra un jour la forme d'une simple somme de groupes nationaux et que, par conséquent, l'unification internationale peut être reportée indéfiniment jusqu'à ce que les groupes nationaux «se jugent forts», n'attachent qu'une importance secondaire au facteur international. et, par conséquent, ils empruntent la voie de l'opportunisme national. Il est indéniable que chaque pays a ses plus grandes particularités; mais à notre époque, ces particularités ne peuvent être évaluées et explorées de manière révolutionnaire que d'un point de vue internationaliste. En revanche, seule une organisation internationale peut porter une idéologie internationale. Quelqu'un peut-il sérieusement croire que des groupes d'opposition isolés, divisés entre eux et livrés à eux-mêmes, sont capables de trouver par eux-mêmes la bonne voie? Non, c'est un certain chemin vers la dégénérescence nationale, le sectarisme et la ruine. Les tâches qui attendent l’opposition internationale sont extrêmement difficiles. Ce n'est que parce qu'ils sont connectés, ne travaillant qu'avec tous les problèmes actuels, créant simplement leur plate-forme internationale, vérifiant mutuellement chacune de leurs étapes, c'est-à-dire se réunissant simplement dans un seul organe international, les groupes d'opposition nationaux seront en mesure de mener à bien sa tâche historique." (Léon Trotsky: Une lettre ouverte à tous les membres de Leninbund (1930); in: Writings 1930, pp. 91-92)

 

[30] Léon Trotsky: Unification de l'opposition de gauche (1930); dans: Écrits 1930, p. 99