Turquie: Défait le coup d’État dans les rues!

Aucun soutien politique pour l’AKP/Erdogan! Mais l’ennemi principal est le commandement de l’armée, soutenue par les grandes puissances!

Déclaration conjointe des Dördüncü Blok (Turquie) et la Courrant Comuniste Révolutionnnaire Internationale (CCRI/DKUE), 16/07/2016 / (01.30 heure locale de la Turquie), http://www.thecommunists.net/ and http://dorduncublok.blogspot.com

 

 

 

1.             Une grande partie de l’armée turque tente d’éradiquer de nombreux droits démocratiques des masses. Votre but est de placer la Turquie sous le fer. Ils ont l’appui des grandes puissances et d’un secteur important de la classe dirigeante. Les révolutionnaires doivent lutter contre cette tentative de coup d’Etat, dont le but est d’intensifier l’oppression de la classe ouvrière et du peuple kurde.

 

2.             La raison de ceci est que Erdogan pas servi assez de manière suffisamment les intérêts des grandes puissances capitalistes et les capitalistes turcs. Il a essayé de maintenir un degré d’indépendance pour mettre en place un État policier présidentiels avec lui au pouvoir. Toutefois, le coup d’Etat en première ligne n’est pas dirigée contre Erdogan, mais contre les masses populaires et le peuple kurde et leurs droits démocratiques et sociaux déjà limités. Les révolutionnaires doivent opposés politiquement et constamment contre le l’AKP-bourgeois-réactionnaire qui a tenté, dans ces dernières années saper les droits démocratiques et opprime des frères kurdes. Mais nous nous opposons à tout harcèlement militaire contre l’AKP. Ça ne exprime pas notre sympathie politique, mais nous tenons à souligner que le principal ennemi des travailleurs, les paysans et les pauvres sont les militaires.

 

3.             À bas toutes les attaques réactionnaires sur les droits démocratiques. Arrêter la loi martiale, l’occupation de nos routes, les ponts, les aéroports et les villes. Les actions des forces armées sont une déclaration de guerre contre les masses du peuple turc et kurde. Le commandement de l’armée ne se soucie pas de démocratie et de droits de l’homme. Le cynique «défense» des droits de l’homme par les militaires n'est qu’un prétexte pour eux de faire le même qu’en 1960, 1971, 1980 et 1997. Ils veulent s’assurer la puissance pour une petite élite et d’écraser toute résistance populaire des masses.

 

4.             Afin de défait le coup d’État militaire, il faut des actions de masse des travailleurs et les pauvres. Nous faisons appel à un large front des travailleurs et pauvres pour défendre les droits démocratiques! Les syndicats doivent organiser une grève générale illimitée immédiatement qui dure aussi longtemps que les putschistes sont au pouvoir. Nous devons créer des comités de lutte contre le coup d’État dans tous les quartiers et les lieux de travail ; l’économie et des transports doivent être paralysé. Bloquer toutes les routes, les ponts et les chemins de fer pour les empêcher de se déplacer, nous devons construire des comités d’autodéfense. Par la solidarité internationale à la lutte contre le coup d’Etat en Turquie! Les Travailleurs et révolutionnaires doivent construire une relation étroite avec les soldats ordinaires et les convaincre que le coup d’Etat, les officiers et les généraux sont les véritables ennemis. Ils mettent des soldats sur nos rues et nos quartiers, nous leur montrerons que c’était une grosse erreur!

 

Construire le Parti révolutionnaire dans la lutte! Les Poings de l’ouvrier seront brisera les chaînes du régime dictatorial militaire.

 

Free Homepage Translation