France : À bas la loi El Khomri!

Par une grève générale illimitée contre le gouvernement de Hollande ! Créer des comités d’action et des unités d’auto-défense des travailleurs et les opprimés!

Déclaration par le Courant Communiste Révolutionnaire International-CCRI (en anglais-RCIT), 02/06/2016, www.thecommunists.net

 

Le Courant Communiste Révolutionnaire International est une solidarité inconditionnelle avec les travailleurs et les jeunes de France, qui se battent contre la loi El Khomri. Cette nouvelle loi, si elle est adoptée, permettra de travailler 12 heures par jour et, dans des « circonstances exceptionnelles », le personnel peut travailler jusqu'à 60 heures par semaine. En outre, du droit de congé annuel, les licences rémunérées et autres droits des travailleurs sont également en danger.

 

La législation du travail de El Khomri est appelée à juste titre par les travailleurs du « droit des patrons ». Est une ataque profonde sur les droits des travailleurs. Ne créera pas d’emplois, mais il va affaiblir la position de ceux qui ont un emploi, alors donc s’aggraver automatiquement la position des autres chômeurs. Et ce, dans un pays où le chômage est déjà 10 %.

 

Les travailleurs et les jeunes ont montré leur détermination à lutter contre cette loi avec plusieurs jours de mobilisation nationale avec plus de 1 million de participants dans plus de 170 villes, grèves illimitées, blocage des raffineries de pétrole, occupation des écoles, les administrations et les places publiques, manifestations militantes, syndicats etc., en premier lieu la CGT, sont à l’avant-garde de la lutte avec les organisations de immigrants et de la jeunesse.

 

Nous avons assisté ces derniers temps est la plus grande expression de la lutte des classes en France depuis la grève générale de six semaines à l’automne de 1995. Alors, les travailleurs bloquent transport et les entreprises stratégiques, les étudiants occupant leurs écoles jusqu'à ce qu’ils sont expulsés par la force par la police, et les immigrants sans papiers exigent la régularisation de sa situation de travail occupant avec succès la direction générale du travail à Paris, etc.

 

La législation du travail de El Khomri révèle une fois de plus le caractère profondément réactionnaire antisociale du gouvernement social-demócrate de Hollande. Ce gouvernement a tout fait pour s’exposer comme l’ennemi juré des travailleurs, les jeunes et les immigrants de France : de l’occupation du Mali et la République Centrafricaine, le bombardement de la Syrie, les lois anti-musulmanes, le profondément antidémocratique « état d’urgence » et maintenant la Loi des patrons.

 

Il n’est pas surprenant que National raciste et réactionnaire avant devient plus fort chaque moment. La capitulation sans vergogne de les secteur de gauche des sociaux-démocrates, ainsi les reformistes de Front de Gauche, a ses ennemis, quand a démontré son soutien à l’état d’urgence de Hollande et les guerres impérialistes, ils ont donné légitimité pour l’idéologie raciste et autoritaire du Front National et donc inévitablement l'renforcer.

 

Le mouvement de masse contre la loi El Khomri, les grèves militants, les blocus et occupations montrent la volonté des masses à se battre pour une autre Europe-une Europe qui n’est pas d’accord avec l’austérité et le racisme interne, les fils barbelé ou les bombes de l’OTAN à l’étranger. Il nous faut une Europe des travailleurs et les opprimés, les États-Unis Socialistes d’Europe. Mais telle l’Europe seulement peut être parvenir à travers de la résistance contre l’impérialisme de l’Union européenne, sans retour au nationalisme, comme défendent beaucoup de gauche réformiste et staliniens.

 

En outre, ce mouvement en France est aussi un grand coup contre l’offensive contre-revolutionnaire des impérialistes qui a caractérisé la France et le continent depuis le autmne de 2015. Depuis lors, la classe dirigeante a utilisé l’attaque réactionnaire sur Paris pour créer un « État du régime d’urgence », de réprimer en utilisant d’une vague de racisme islamofobique contre les migrants et les réfugiés, de supprimer les droits démocratiques et d’intensifier leurs guerres coloniales dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

 

La lutte de masses actuellement en France a le potentiel de changer la situation en Europe, principalement en vertu de la condition que les travailleurs opprimés dans autres pays européens ne laissez pas nos collègues seul en France. Nous devons comprendre l’importance de cette lutte, en particulier parce que l’extrême droite raciste peut seulement être stoppée si nous montrons aux masses une véritable alternative pour la classe ouvrière. Nous faire appel aux syndicats dans d’autres pays européens qui Saisissons le offensive des travailleurs en France et organiser des actions de solidarité qui doivent être combinées avec la lutte contre l’austérité et les droits des travailleurs et des immigrants. C’est le chemin pour suivre !

 

Ce qui est nécessaire est une nouvelle stratégie qui unit tous les peuples opprimés en France, sous la direction du parti ouvrier révolutionnaire pour lutter non seulement contre les conséquences du capitalisme – mais contre le système lui-même. Les révolutionnaires de France devraient essayer d’unifier les différentes luttes des travailleurs, des étudiants et des universités, des musulmans et des migrants en général. En fait, nous avons vu quelques actions significatives faites par les eux-mêmes travailleurs instinctivement et opprimés.

 

Il est également important que les travailleurs, les jeunes et les migrants utilisent ce mouvement pour effectuer des réunions de masse dans les usines, écoles, quartiers, entreprises, ports et raffineries. Ces réunions devraient créer des comités d’action et élire des représentants qui peuvent organiser le mouvement démocratique à travers le pays. Ces rassemblements de masse devraient également créer des commissions des autodéfense que à prendre la place de la police- vrai racistes chiens de garde des riches- et défendre le mouvement contre ces attaques brutales.

 

* À bas la loi El Khomri!

 

* Pour une grève générale illimitée jusqu'à le gouvernement rétrocéder!

 

* Créer des comités d’action des grévistes dans les écoles, les usines et les entreprises. Par une Assemblée nationale des délégués des comités de décider comment suivre la lutte !

 

* Construire des unités d’autodéfense de travailleurs, les jeunes et les migrants pour défendre le mouvement contre la brutalité policière. Pour une mouvement de base au seindes syndicats contre la bureaucratie.

 

* À bas sur l’état du régime d’urgence. À bas la Constitution bonapartiste de la cinquiéme République.

 

* Pour plan public pour mettre fin au chômage et de développer le pays dans l’intérêt des travailleurs et les pauvres. Un tel programme doit être sous le contrôle des syndicats et qui doit être financée par les riches !

 

* Pour un gouvernement des travailleurs fondéé sur assemblées massives des travailleurs, les immigrants et les jeunes. Ce gouvernement va servir notre classe et pas aux riches.

 

* Construire un vraiment parti révolutionnaire de travailleurs pour lutter contre le racisme et le capitalisme !

 

* Pour une nouvelle révolutionnaire Cinquiéme Internationale!

 

 

 

Secrétariat International du CCRI

 

Free Homepage Translation